Tremblements de terre…


La cathédrale de Christchurch dévastée

Les derniers bouleversements actuels – le tremblement de terre à Christchurch en Nouvelle Zélande et le « tsunami » des nations arabes secouant le joug de leurs dictateurs nous interpellent grandement.

Nous sommes évidemment attristés en voyant le nombre de victimes. C’est comme si nous vivions des temps apocalyptiques…, les inondations en Australie n’ont-elles pas été nommées « bibliques » ?


Personne n’a pu prévoir ce qui se passe en ce moment dans les nations arabes, ni aucun service de renseignement ! Mais alors que nous voyons les réactions musclées en Égypte, en Algérie ou en Tunisie contre la population, et les massacres se déroulant en Libye faisant des centaines de morts, je ne peux que me demander où sont les nombreuses associations dites humanitaires « soucieuses des droits de l’homme » si promptes à s’émouvoir lorsqu’il s’agit de victimes palestiniennes, en Israël…

Drapeau israélien brûlé en Algérie

Y a-t-il encore là aussi « deux poids et deux mesures » ? La vie d’un arabe en Egypte ou en Libye a-t-elle moins de valeur qu’un arabe palestinien à Gaza ou en Israël ? Mr Stéphane Hessel ne trouve-t-il pas là une occasion de s’indigner ?… Voilà en tous cas des événements que le monde ne peut pas attribuer à Israël ! Bien que… il se trouvera sans doute des antisionistes sans scrupules pour accuser « les Juifs » d’être derrière tout cela.


Des temps prophétiques

Ce tremblement de terre en Nouvelle Zélande qui a fait autant de morts et détruit autant de bâtiments officiels dont des églises et la cathédrale, nous rend perplexes. En tant que croyants attentifs à ce qui se passe dans le monde, nous ne pouvons que constater une accélération étonnante des événements dramatiques.

La Bible parle de ces temps troublés concernant « les derniers jours ». Les mauvaises langues diront qu’Israël est toujours au centre de ces événements. Au bout du compte, ils n’ont pas tort. Mais que ces « langues » sachent que celui qui tire les ficelles n’est pas Israël ou « les Juifs », mais D.ieu Lui-même.

« Je suis D.ieu, et il n’y en a point d’autre ; Je suis D.ieu et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps à l’avance ce qui n’est pas encore accompli. Je dis : mes arrêts subsisteront et J’exécuterai toute ma volonté… J’exercerai ma vengeance, Je n’épargnerai personne » – Esaïe 46 :10 ; 47:3.


Cette vengeance concerne Israël… La justice de l’Eternel s’exerce en sa faveur.  Alors que le monde entier se ligue contre Israël – « Ouf, se disent les Israéliens, nous ne sommes pas cette fois-ci l’objet d’accusations stupides » – la focalisation va vite se recentrer sur Jérusalem. En effet, si tous ces pays arabes environnant Israël se placent sous des autorités islamiques, si l’Iran continue d’accentuer son emprise en envoyant notamment deux navires de guerre en Méditerranée, il est certain que l’attention va rapidement et à nouveau se re-concentrer avec plus de force sur Israël, et Jérusalem sera d’autant plus « une pierre pesante » pour les nations (Zacharie 12:3).

 

Christchurch… l’Eglise de Christ ? 

Une interrogation est celle-ci, constatant le cataclysme de Christchurch : y a-t-il une relation à faire, un sens à donner au fait que cette ville au bout du monde des nations s’appelle Christchurch = Eglise de Christ ? Quelle réponse par exemple donne l’Eglise à ce qui se passe actuellement, a-t-elle une explication ?… Que dit-elle au sujet de l’Islam parti à la conquête de la civilisation judeo-chrétienne, de nos villes, de nos institutions, de nos églises…  Et  quel soutien la Chrétienté apporte-t-elle au peuple choisi, la première cible des Islamistes, à Israël que ces derniers menacent de faire disparaître ?

La destruction de la ville au nom symbolique en Nouvelle-Zélande – Christchurch – pourrait-elle suggérer que D.ieu en a après « cette Eglise » – une Eglise qui, au lieu de bénir Israël, fait tous ses efforts pour boycotter les produits israéliens, condamner l’Etat hébreu, affréter des  bateaux pour Gaza, et accepter le diktat de l’Islam ?


C’est juste une pensée qui doit nous faire réfléchir… mais en attendant, nous prions pour les victimes des ces « tremblements de terre » ainsi que pour leurs familles. Que D.ieu nous parle et bénisse Sa création.


Pasteur Gérald Fruhinsholz,
23 février 2011




Print Friendly, PDF & Email

Article suivantRead more articles