pasteur Gérald Fruhinsholz,
le 6 décembre 2017
 

2017 tient sa promesse comme année de Jubilé – 50 ans après la libération de Jérusalem par les paras israéliens, 100 ans après la victoire du général Allenby libérant Jérusalem des Turcs ottomans le jour de 'hanouka – le 9 déc 1917. 

Le 6 décembre 2017 (18 kislev) est ainsi une date à marquer d'une pierre blanche. Voilà l'événement qui se révèle être une étape sur l'accomplissement prophétique des temps de la fin ; le président Trump fait ce qu'il a promis en faisant de Jérusalem la capitale d'Israël pour les Etats-Unis d'Amérique ! 

Cela va changer les choses. C'est le RDV par excellence d'Israël avec son destin, et ce sera une chance pour le peuple arabe qui cessera de se raccrocher à des affabulations, et du mensonge entretenu par des siècles d'antisémitisme.

« Nos pieds s'arrêtent Dans tes portes, Jérusalem ! Jérusalem, tu es bâtie comme une ville dont les parties sont liées ensemble. C'est là que montent les tribus, les tribus de l'Éternel, selon la loi d'Israël, pour louer le nom de l'Éternel. Car là sont les trônes pour la justice, Les trônes de la maison de David. Priez pour la paix de Jérusalem. Ceux qui t'aiment jouissent du repos ! » – Ps 122

 

La part des goyim

Dans la dernière parasha, Jacob et Esaü se rencontrent après de longues années de séparation (Gen 32) ; la pensée juive précise que Esaü/Edom représente les nations et particulièrement les chrétiens. De tout temps, Dieu a utilisé des goyim, tels Mamré, Jethro, Ruth, Cyrus – Trump n'est-il pas le Cyrus des temps modernes ? – et le soutien des chrétiens sionistes. Nous venons de fêter l'anniversaire des cent ans de la Déclaration Balfour soutenue par d'autres chrétiens tel le pasteur William Hechler qui a oeuvré superbement avec Theodor Herzl. Ensemble, tous ces hommes et femmes (la famille de Corrie Ten Boom a prié durant tout un siècle pour Israël, sur trois générations) ont contribué à ce que les nations prennent RDV et proposent un Etat pour Israël, le 29 novembre 1947.

 

Psaume 125

Ma lecture ce matin est le Ps 125, avec notamment ce verset : "Le sceau de l'iniquité ne restera pas sur le lot des justes". Cette déclaration divine efface toutes les Résolutions iniques des instances internationales telles l'ONU, l'UNESCO, les Droits de l'homme, faites à l'encontre de la seule démocratie au Moyen-Orient, Israël. 

 

La reconstruction du Temple

Lors de la construction du Temple, il est dit que le roi Salomon disposaient de 153 600 étrangers (2Chron 2:17), qu'il utilisa comme "porteurs, tailleurs de pierre et surveillants". Le roi de Tyr – 'Huram, proposa ses services ; c'était un ami de David son père. Le Temple de Salomon fut le fruit d'un travail coordonné entre Juifs et goyim, sous la conduite du Dieu de Jacob.

Il existe de nos jours de nombreux goyim vivant en Israël. Ceux qui sont en Israël par choix bénissent Israël et aident à la construction du pays. Le dernier Temple à Jérusalem, capitale d'Israël, sera "haBayit"- la Maison de Dieu pour tous – une bénédiction pour le monde.

« Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l'Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu'elle s'élèvera par-dessus les collines, et que les peuples y afflueront. Des nations s'y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l'Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu'il nous enseigne Ses voies, et que nous marchions dans Ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l'Eternel » – Michée 4, Esaïe 2.

Proclamons cette vérité biblique : Jérusalem est la capitale d'Israël, une et indivisible !