Archives pour octobre, 2013

DPPJ 2013 – Sur la brèche…

7 octobre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Les chrétiens se sont une nouvelle fois réunis à Jérusalem, comme à chaque premier dimanche d’octobre – ils étaient Américains, Malaisiens, Philippins, Danois, Français, Japonais… pour le DPPJ – le Jour de Prière pour la Paix de Jérusalem. Comme prévu de nombreux pasteurs et responsables d’organisations chrétiennes étaient là  ; de même des invités juifs : le rav Schlomo Riskin d’Efrat, et Mme Naomi Tsour, adjointe au Maire de Jérusalem. Ensemble, nous avons chanté l’Hatiqvah ; l’émotion était au rendez-vous, ainsi que la joie d’être unis pour soutenir la nation choisie de l’Éternel. La soirée était retransmise en direct par la chaîne God-TV, à travers le monde. Cette année, 300 000 églises dans 175 nations étaient participantes pour ce Jour spécial du 6 octobre 2013.


La prière fait la différence !

Robert Stearns, directeur du DPPJ, avait déjà déclaré : « Nous ne sommes pas réunis ici pour une expérience religieuse, nous sommes là parce que nous croyons que la prière fait une différence… Lorsque les plans de paix de l’homme échouent, la paix de D.ieu peut survenir… Aujourd’hui, une génération après la Shoah, l’Église ne sera pas silencieuse. Nous élevons nos voix devant l’ONU et l’Union européenne, dans nos églises, dans les universités, devant la Maison Blanche, et nous élevons nos voix vers les quatre coins de la terre … Il est temps pour le peuple de Dieu non seulement d’entendre le shofar … mais d’être le shofar ! « 

 

Paroles glanées

Naomi Tsour, adjointe au maire de Jérusalem

(Rav Riskin) – « La Parole de Dieu parle mieux que le New-York Times ! »… elle est plus puissante que n’importe quel Djihad ! »

(Robert Stearn) – « Fais de Jérusalem ta priorité, car la Parole le dit : « que ma langue s’attache à mon palais si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie » (Ps 137). Et de citer le prophète Esaïe 62 :« Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas ; pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos jusqu’à ce que son salut paraisse… » 

 

Négociations ou annexion ?

Alors que le monde force Israël à décréter un illusoire Etat palestinien, les assassinats continuent. Récemment, deux soldats israéliens ont été assassinés froidement, et une petite fille de 9 ans a été victime d’un sniper palestinien. Où voit-on la moindre tentative de construire un Etat qui se respecte lorsque de tels exactions sont commises, sans aucune demande de pardon de la part des autorités palestiniennes… ni reconnaissance d’un Etat juif ?

Rav Shlomo Riskin, d’Efrat
et Robert Stearn



Alors qu’un Etat palestinien semble une chose impossible, pouvons-nous alors ouvrir une autre porte ? Je laisse parler un pilote chrétien, Tim Larribau, qui a un avis sur la question ; il croit au bonheur des Arabes… dans une vue sioniste et biblique (voir son article complet sur son blog) :

« […] Quant à la politique de colonisation israélienne, j’ai un avis très différent de la dichotomie habituelle. Et si c’était la meilleure chose qui pouvait arriver aux Palestiniens ? Et si les Israéliens, débarrassés de la peur du terroriste et de la crainte d’être exterminés par des armées arabes, pouvaient appliquer sereinement leur tradition de l’étranger ami d’Israël et pleinement intégré dont bénéficient déjà de nombreux arabes qui en sont très satisfaits ? Et si ces colonies allaient à nouveau apporter des capitaux, permettre l’ouverture de commerces, créer de l’emploi et rendre aux Palestiniens intelligents l’espoir d’une vie meilleure loin des conflits bêtes et d’un nationalisme arabe qui a montré sous toutes ses coutures son lamentable échec ? […]»

 
N’est-ce pas une bonne formule ? Tim termine son article : « … Vive Israël ; j’en appelle aux dirigeants des nations occidentales pour qu’ils appuient enfin, sans ambiguïté et sans fausse empathie pour des dirigeants palestiniens irresponsables, la seule nation démocratique d’état de droit qui est un exemple pour le Moyen-Orient et pour beaucoup de nations occidentales qui perdent leurs valeurs en quelques décennies ! »
 

Citons Amos pour finir, comme l’a fait le Premier Ministre Netanyahou à l’ONU:

« Je ramènerai les captifs de mon peuple, ils rebâtiront les villes dévastées et les habiteront, ils planteront des vignes… JE les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit l’Éternel ton Dieu »

Amos 9:13-15



Tags: , , , , , ,

Protestants en fête

1 Octobre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Du 27 au 29 septembre 2013, près de 30.000 personnes ont assisté à Paris au rassemblement Protestants en fête (voir article de « La Croix »). Quelques 12 000 personnes se sont trouvées réunies au stade de Bercy dimanche matin, pour célébrer un temps spécial, réunissant tous les Protestants – réformés, luthériens, évangéliques…
Cet événement qui a pour but l’unité et la visibilité de la famille protestante, se déroule tous les 4 ans, et veut apporter un témoignage de foi vivante et tolérante au sein de la société française.
 
Croyants en la Parole

Une belle image, émouvante, fut donnée, lors de la transmission en direct du culte protestant sur France2, avec une énorme Bible qui fut passée de main en main jusqu’à l’estrade. Les Protestants sont en effet des croyants de la Parole – scriptura sola – dont Luther et Calvin entre autres hommes de foi, ont été les pionniers. Alors que la Bible n’était réservée qu’aux élites religieuses en Europe, la Renaissance a apporté sa révolution culturelle dans la diffusion de la Bible, avec le génie de Gutenberg qui l’imprima en 1450.  Ce fut la Réforme. Luther donnera à la Bible une impulsion majeure, en la traduisant en allemand. Elle connut dès lors une diffusion qui alla « jusqu’aux extrémités de la terre » : la Bible est toujours un best-seller dans le monde (1). Les Protestants ont largement payé le prix pour avoir « vulgarisé » la Bible. Jean Huss fut brûlé sur le bûcher, les Huguenots furent pourchassés par les dragons de Louis XIV… et les Protestants durent fuir la France par milliers. Les Etats-Unis ont hérité de ces amoureux de la Parole.


Croyants en un pays laïque

Manuel Valls qui était parmi les invités en tant que Ministre de l’Intérieur et du culte, a cherché à rassurer les protestants, reconnaissant qu’ils ont « le sentiment de ne pas être assez reconnus ». Le ministre a souligné la contribution des Protestants à l’histoire de la République et à une conception de la laïcité qui « est d’abord le respect de tous ».
Le pasteur Claude Baty (2) qui prêcha ce dimanche, apostropha Manuel Valls : « Quelques alertes récentes nous font craindre un regain de tension. Comme quelqu’un qui n’est pas religieux l’a écrit, après avoir obtenu la liberté de ne pas croire (en Dieu), faudrait-il aujourd’hui conquérir la liberté de croire ! Notre pays est-il destiné à passer d’une intolérance à une autre ? J’espère que non ! », n’a-t-il pas hésité à lancer (voir l’article). Le pasteur faisait référence à l’intolérance d’une certaine religion imposant shariah et burqa, mais également à une décision du gouvernement d’avoir évincé du Comité national d’Ethique le pasteur Louis Schweitzer ainsi que le rabbin Michael Azoulay… (lire JForum). Une décision curieuse laissant penser que l’Etat laïque voudrait bien se passer des religions pour aborder les questions éthiques s’opposant à la morale judéo-chrétienne.
 

Le Conseil Œcuménique Mondial, contre Israël

Si l’on peut se réjouir de ce temps d’unité des Protestants en France, je m’interroge sur un sujet qui mobilise semble-t-il des millions de « chrétiens » contre Israël. Giulio Meotti, chroniqueur pour Arutz 7 (traduit chez Israel-flash), a titré son article : « Une fatwa chrétienne contre Israël ».
Quelle position prendra l’Eglise Protestante de France ?… C’est le défi des derniers temps. Là est le signe majeur démontrant le véritable amour de la Parole divine. En effet, le Conseil Mondial des Eglises (WCC), l’organisation œcuménique des églises dans le monde, qui dit représenter 590 millions de chrétiens de par le monde, a sponsorisé un événement prônant « la partition et l’islamisation de Jérusalem ». Il s’est déroulé du 22 au 28 septembre dernier.
Son titre : « C’est l’heure pour la Palestine » – c’est tout dire, et ça ressemble à une délégitimation d’Israël.

 

Nous assistons aujourd’hui à une division profonde de la Chrétienté. Le prophète n’a pas menti (Zach 12:3): « Jérusalem sera une pierre pesante pour tous les peuples ». Dans le NT, il est clairement dit qu’une Eglise corrompue et apostate (Apo 17) se lèvera et s’opposera aux vrais chrétiens et aux Juifs, par conséquent à Israël. Elle est déjà là.
 
« Haraninou goyim ‘amo – « Gentils des nations, chantez les louanges de SON peuple ! » –
Deut 32:43

(1) La Bible est aujourd’hui publiée, dans sa totalité ou en partie, dans plus de 2100 langues et dialectes. Des CD et cassettes présentant son message sont disponibles dans près de 4000 langues.
(2) Le pasteur Baty était le Président de la Fédération Protestante de France. Il passait le relais lors de « Protestants en fête » au pasteur François Clavairoly.


Tags: , , ,