Archives pour septembre, 2013

La Marche de Jérusalem 2013

26 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

La Marche de Jérusalem s’est superbement déroulée, avec l’enthousiasme bon enfant et l’émotion qui la caractérisent. Cette Marche a été initiée dans la vie de la nation comme un joyeux défilé des différents organismes d’Etat – Banques, Poste, Cie aérienne, services sociaux, mais également divers corps militaires ou policiers, auxquels s’ajoutent les associations israéliennes, artistiques, ou d’entre-aide aux handicapés. On a même vu défiler une équipe de football américain, les « lions ». Tiens, les bikers n’étaient pas au RDV… C’est toujours émouvant de voir les pilotes, stewards et hôtesses de l’air d’El-Al, danser main dans la main, et chanter dans les rues de Jérusalem. Israël est unique ! Voit-on cela dans nos pays occidentaux ?… 



Comme prévu les chrétiens évangéliques étaient de la partie, le gros des troupes étant issu des délégations de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem (ICEJ) qui organisent avec d’autres organisations sionistes chrétiennes, une visite d’Eretz Israël et des conférences auBinyanei haouma et dans les nombreux hôtels de Jérusalem. Environ 5000 chrétiens issus de 150 nations sont venus pour Soukkot en Israël. C’est bien pour l’économie. Notons qu’Israël est le seul pays au Moyen-Orient, où les chrétiens se sentent accueillis, et en sécurité.

Il faut voir la marée jaune-verte des milliers de Brésiliens et Boliviens dévaler les rue en criant leur amour pour Israël, ou la grâce colorée des asiatiques, chinois, tawanais, philippins, thaïlandais, indonésiens… Les Francophones sont là également, de Nouvelle Calédonie, des Antilles, d’Afrique, et bien sûr de France, Belgique et Suisse.

Et oui, les Suisses toujours au RDV avec les grosses cloches alpines… il manque juste les vaches. Toujours en force : les Finlandais, les Hollandais, Danois, Norvégiens, et Suédois. Sans oublier l’Europe de l’est, les Russes, Hongrois, Ukrainiens, etc. Un vrai festival folklorique. Tous, avec leurs spécificités culturelles – couleurs, costumes, bannières. Tous, avec la même ferveur non dissimulée de l’amour pour Sion, selon Esaïe 62 : « Pour l’amour de Sion, je ne me tairai pas, pour l’amour de Jérusalem, je ne prendrai pas de repos, jusque ce que son salut paraisse comme l’aurore, et sa délivrance comme un flambeau qui s’allume ». 


N’est-ce pas là une belle illustration des temps prophétiques (Zach 14:16) décrivant la venue des nations à Jérusalem « pour adorer le roi, Adonaï Tseva’ot, et fêter Soukkot »  ?…

 

Une rescapée à l’honneur !…

L’expression semble incongrue, tant le sujet est lourd, évoquant le sort des rescapés de la Shoah ayant pour la plupart perdu toute leur famille dans les camps de la mort. Pourtant, des centaines de ces victimes de la Shoah se sont portées candidates à ce titre de « Miss Shoah », organisée par la marie de Haïfa. Cela s’est passé à la soirée israélienne de l’Ambassade chrétienne. Shoshana Kolmer, 93 ans, s’est vue décerner le prix de l’élection de Miss Shoah 2013 !

Voir l’article de N. Hamou – Présenté comme  »une célébration de la vie », l’événement initié par Yad Ezer l’Haver –  »Main tendue à un ami », une association caritative sise à Haïfa qui héberge des victimes de la Shoah, s’est notamment attiré le soutien de l’Ambassade Chrétienne Internationale de Jérusalem. Cette organisation évangélique pro-israélienne fondée en 1980 a ainsi remis un chèque de 1 million de shekels (plus de 200 000 euros) au directeur de Yad Ezer pour la construction d’un nouvel édifice destiné à loger des survivants de la Shoah  ».

 

En Israël subsistent encore 200 000 rescapés de la Shoah. Un tiers d’entre eux vit sous le seuil de la pauvreté. Cet événement, le « concours de beauté », qui rend la dignité à ces victimes des atrocités nazies, permettra de mettre  en lumière ces faits difficiles (voir ICEJ Haïfa).

Shoshana Kolmer déclarera : « Ma couronne ne ressuscitera pas les morts. Mais cette récompense a un sens. Elle prouve que les Nazis n’ont pas volé mon estime de soi, mon humanité, ma dignité ».

Aujourd’hui, c’est sim’hat Torah.

Les rouleaux de la Torah sortent dans les rues, les rabbins dansent, la joie du pays est générale. Le Seigneur a précisément honoré ce jour : « En ce jour-là, une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem… » – Zacharie 13



Tags: , , , , ,

Soukkot et les Goyim

21 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

« La Fête » – Soukkot, ou comme on dit dans les nations, la Fête des Tabernacles – a commencé. A la synagogue ont été lus les textes issus de la Torah et des prophètes, Zacharie 14 notamment : « … les gens issus des nations… monteront à Jérusalem chaque année pour adorer le roi, l’Eternel des armées, et pour célébrer la Fête des Tabernacles » (v.16). 

Jeudi soir, dans la vallée du ‘Hinnom (la Géhenne), des centaines de Protestants évangéliques fêtaient joyeusement, au travers des chants et des danses, cette Fête qui draine des chrétiens du monde entier.

Une Ambassade chrétienne à Jérusalem

En 1980, alors que les ambassades fuyaient Jérusalem pour s’établir à Tel-Aviv, car – horreur pour ces nations ! – le gouvernement israélien proclamait Jérusalem « capitale éternelle et indivisible d’Israël », des Protestants se réunissaient, et sur une direction divine, décidaient d’établir une ambassade chrétienne internationale (ICEJ) à Jérusalem.

Jan Willem van der Hoeven, un ami cher, est à la base de cette décision. Hollandais anglophone et en Israël avant la guerre des Six-jours, Jan Willem et ses amis initièrent la vision de cette ambassade chrétienne et celle de venir à Soukkot comme prémices des temps messianiques. L’ancien maire, Teddy Kollek, proposa de faire défiler les chrétiens par nations, au début de la Marche des associations de Jérusalem, en souvenir du roi Josaphat qui mit les chantres en tête de l’armée, contre Moab et Ammon (2Chron 20:21). Cette tradition s’est maintenue jusque-là, et depuis, des milliers de « chrétiens sionistes » viennent à Soukkot marcher dans les rues de Jérusalem avec les Israéliens… de la Poste, El-Al et autres organisations israéliennes.
 

Les prémices des temps messianiques

Alors que le Moyen-orient est en pleine ébullition, et que Jérusalem est au centre de toutes les négociations… nous voyons là encore une fois la véracité des prophéties bibliques :
« Oracle, parole de l’Eternel sur Israël. Ainsi parle l’Eternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, et qui a formé l’esprit de l’homme au-dedans de lui : voici, Je ferai de Jérusalem une coupe d’étourdissement pour tous les peuples d’alentour… En ce jour-là, Je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples… » – Zacharie 12.

Zacharie le prophète, 2800 ans auparavant, avait eu la vision des choses devant s’accomplir de nos jours. Son nom même indique la mission du prophète – Zacharie/zekhariyah = « l’Eternel se souvient ». Son message : D.ieu se souviendra de Son peuple et le rétablira. Or, si les nations durant 2000 ans et plus, ont tout fait pour détruire le peuple juif, Israël, nous voyons qu’aujourd’hui qu’une « grande » partie des chrétiens ont pris conscience de la destinée d’Israël.

Voici le message de ces chrétiens (voir site ICZC –Israelmybeloved), alors que nous voyons encore l’Occident se laver les mains concernant les menaces d’un Iran nucléarisé, ou d’une possible division du pays et de sa capitale :
[…] « Avec l’accroissement de l’hostilité internationale qui vous accule à une solitude plus grande encore, nous vous disons : ‘Hazak ve ‘amatz– Sois fort et prends courage !… D.ieu vous a rendu à votre pays pour vous faire du bien, pas du mal. Au travers ces jours sombres et souvent difficiles, nous voulons vous encourager à faire confiance à D.ieu : « Je les regarderai d’un œil favorable, et Je les ramènerai dans ce pays ; Je les établirai et ne les détruirai plus, Je les planterai et ne les arracherai plus » – Jérémie 24:6.

Et de la même manière que nous voyons D.ieu à l’œuvre au milieu de vous pour accomplir fidèlement tout ce qu’il vous a promis, nous Gentils/goyim issus de différentes nations sommes là, tirant votre vêtement pour vous dire : « Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous » – Zacharie 8:23.


‘Hag soukkot samea’h !



Tags: , , , ,

Sucot y los Goyim

21 de septiembre de 2013
pastor Gérald Fruhinsholz

Cartel 2013 de ICZC – International Christian zionist Center

« La Fiesta » de Sucot, o como se suele decir en las naciones, la Fiesta de los Tabernáculos – ha empezado. En la sinagoga leyeron los textos de la Torá y de los profetas, en particular Zacarías 14: « …los que quedaren de las naciones… subirán de año en año, a Jerusalén, para adorar al rey, Jehová de los ejércitos, y a celebrar la fiesta de los tabernáculos  » (v.16). 

El jueves por la noche, en el valle de Hinom (la Gehena), centenares de protestantes evangélicos festejaban con alegría, con cantos y danzas, esta Fiesta que atrae a los cristianos del mundo entero.

 

Una Embajada cristiana en Jerusalén

En 1980, mientras que las embajadas huían de Jerusalén para instalarse en Tel-Aviv, porque – ¡consternación para estas naciones! – el gobierno israelí declaraba Jerusalén como « capital eterna e indivisible de Israel « , unos protestantes se reunían bajo la dirección de Dios, y tomaban la decisión de instalar una embajada cristiana internacional (ICEJ) en Jerusalén.

Jan Willem van der Hoeven, un apreciado amigo, está en el origen de esta decisión. Holandés anglófono y residente en Israel antes de la guerra de los Seis días, Jan Willem y sus amigos plasmaron la visión de esta embajada cristiana y la de acudir durante Sucot como primicias de los tiempos mesiánicos. El ex alcalde, Teddy Kollek, propuso que los cristianos desfilaran por países, encabezando la Marcha de las asociaciones de Jerusalén, en memoria del rey Josafat que colocó a los cantores delante del ejército que luchaba contra Moab y Amón. (2Crón 20:21). Esta tradición permaneció hasta la fecha, y desde entonces, miles de « cristianos sionistas  » acuden durante Sucot para desfilar por las calles de Jerusalén junto a los israelíes…a El-Al y a otras organizaciones israelíes.

 

Las primicias de los tiempos mesiánicos

Mientras que Oriente Medio está en plena ebullición, y que Jerusalén es el epicentro de todo tipo de negociaciones… una vez más asistimos a la autenticidad de las profecías bíblicas:

« Profecía, palabra del Señor acerca de Israel. El Señor que extiende los cielos, pone los cimientos de la tierra y forma el espíritu del hombre dentro de él, declara: Yo haré de Jerusalén una copa de vértigo para todos los pueblos de alrededor…Y sucederá en aquel día que haré de Jerusalén una piedra pesada para todos los pueblos… » – Zacarías 12.

Zacarías el profeta, 2800 años antes, tuvo la visión de los acontecimientos que debían cumplirse en la actualidad. Incluso su nombre indica la misión del profeta – Zacarías/zekhariyah = « Jehová se acuerda « . Su mensaje: D.ios se acordará de Su pueblo y lo restablecerá. Sin embargo, aunque la naciones han intentado por todos los medios borrar, al pueblo judío, a Israel, vemos como una « gran » parte de cristianos se ha concienciado acerca del destino de Israel.

 

Este es el mensaje de estos cristianos (ver página web ICZC – Israelmybeloved), mientras que estamos viendo cómo Occidente se lava las manos acerca de las amenazas de un Irán nuclearizado, o de una possible división del país y de su capital :

[…] « Con el recrudecimiento de una hostilidad internacional que os arrincona en una mayor soledad, os decimos : ‘Hazak ve ‘amatz – ¡Se fuerte y valiente !…D.ios os ha devuelto a vuestro país para bien y no para mal. Durante estos tiempos oscuros y a menudo difíciles, os queremos animar para que confiéis en D.ios : «Porque pondré Mis ojos sobre ellos para bien, y los traeré de nuevo a esta tierra; los edificaré y no los derribaré, los plantaré y no los arrancaré» – Jeremías 24:6.

Y del mismo modo que vemos a D.ios obrando en medio de vosotros para cumplir fielmente todo lo que os ha prometido, nosotros Gentiles/ goyim procedentes de diferentes naciones, estamos aquí, tomaremos de vuestro vestido para deciros : « Iremos con vosotros, porque hemos oído que Dios está con vosotros » – Zacarías 8:23.


‘Hag soukkot samea’h !



Solide dans la tempête …

9 septembre 2013
Pasteur Gérald Fruhinsholz

 Les informations les plus  folles et les plus contradictoires circulent concernant le Moyen-Orient.  :

– L’Occident, les Etats-Unis et la France, veulent punir le chef syrien pour le massacre chimique ayant fait 1500 morts, sans parvenir à se décider. Le problème est que les renseignements allemands (voir Dreuz-info) révèlent que Bachar el-Assad n’est pas forcément le responsable du massacre. Egalement, on commence à comprendre que les méchants ne sont pas forcément les troupes syriennes, mais des gangs terroristes islamistes, une nébuleuse d’El Qaïda, mais qui se retourneront de toute façon contre les naïfs occidentaux qui veulent les aider.

– On apprend aussi que ce sont les Anglais qui ont fourni du gaz toxique à la Syrie. Qui fait la morale à qui ?…

– Autre info : l’Egypte détruit des maisons à Gaza, pour faire une zone tampon (voir I24), rasant les arbres et détruisant les tunnels de contrebande, près de Rafah. Aucun dédommagement n’est prévu. Quelles ONG  protestent contre ces faits à l’encontre des pauvres Palestiniens de Gaza ?… Où sont les flottilles de soutien, ou les manifestations à Paris ?… Mais non, Israël n’étant pas « l’agresseur », il n’y a plus d’intérêt.


Israël, solide au milieu de la tempête 

Nous sommes véritablement dans des temps de confusion, et le faiseur de mensonge, l’Illusionniste que la Bible appelle « le Menteur » se frotte les mains. Malgré les incroyables progrès technologiques – ordinateurs dernière génération, facebook et twitter, le prochain voyage sur Mars…, le monde est dans une totale confusion, incapable de prendre les bonnes décisions pour sa propre survie, ouvrant la porte à une éventuelle troisième guerre mondiale. Qui a dit que l’homme grandit en sagesse, et qu’il sait apprendre des leçons de l’Histoire ?… Sans doute un « Évolutionniste » ou un Humaniste, qui croit encore en l’Homme.

 

La  Bible est claire à ce sujet :  » L’insensé dit en son cœur : Il n’y a point de Dieu ! Ils se sont corrompus, ils ont commis des iniquités abominables ; il n’en est aucun qui fasse le bien. Dieu, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, Pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul » – Psaume 53 (cantique de David).

Pourtant, le pessimisme de David dans ce psaume change de ton lorsqu’il s’agit d’Israël ; il  reçoit cette vision de la fin des temps : « Oh ! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël ? Quand Dieu ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira ». David n’a aucune crainte concernant l’issue du projet divin pour Israël.  Le « qui » en question qui amènera la délivrance est le Messie, David le sait et s’en réjouit. Il y a un projet divin sur Israël, et celui-ci est mené parfaitement par l’Éternel, le Créateur de l’univers.

 

Israël soigne les blessés syriens…

Quels médias parlent de ce fait incroyable ?… La Syrie et Israël sont ennemis, et pourtant, des centaines de blessés sont soignés depuis début 2013 dans des hôpitaux israéliens, à Safed, à Nahariya, à l’hôpital Poriya près de Tibériade, et même dans un hôpital secret sur le Golan.

[…] »Cet hôpital ne fait aucune distinction quant à l’identité et l’origine des blessés. Nous donnons les meilleurs soins possibles à tous les patients blessés »,

a déclaré le Dr Yaakov Ferbstein (hôpital de Poriya) à Aroutz 10. Ici les médecins sont Druzes, Musulmans, Chrétiens ou Juifs.

Au nord-est d’Israël, au 5e étage de l’hôpital de Safed, dans une chambre de taille modeste avec vue sur le lac de Tibériade, une mère syrienne et sa fille de 8 ans ont accepté de témoigner :

– « J’espérais venir en Israël », explique en arabe la femme, dont les propos sont traduits par une infirmière chrétienne travaillant dans la même salle. La famille est originaire de la région de Deraa, dans le sud-ouest de la Syrie. –

« Nous étions chez nous et essayions de nous mettre à l’abri du bombardement, raconte la mère. Plusieurs personnes sont mortes ; d’autres, comme nous, ont été blessées. Je ne sais pas comment je suis arrivée ici. »

Pendant que la mère et sa fille déjeunent un jeune homme syrien, lui aussi, débarque d’une ambulance militaire. Sa jambe est cassée à plusieurs endroits. Il raconte qu’on lui a tiré dans le ventre il y a quelques mois. Il se met à gémir de douleur lorsqu’on le transfère en salle de réanimation, où les docteurs lui parlent en arabe. L’arabe est l’une des langues de travail de l’hôpital de Safed, en plus de l’hébreu. Ici, dans les hôpitaux israéliens toutes les indications et les affiches sont en arabe, car c’est une langue officielle ici. (Rien de tout cela n’était vrai pour les noirs sous l’apartheid en Afrique du Sud de Desmond Tutu). […]  (tiré de l’article de Souhail Ftouh – Europe-Israël)

 

Kol hakavod Israël, pour ta générosité qui tranche avec l’hypocrisie des nations !

« Lekh lekha Israël », va jusqu’au bout de ta destinée ! Elle est dans de bonnes mains, et le monde doit savoir que cette nation ne peut être détruite, car Dieu est avec Israël.

« Ne vois-tu pas ce que disent ces gens ? … ils méprisent mon peuple. Ainsi parle l’Eternel : J’ai fait mon alliance avec le jour et avec la nuit, J’ai établi les lois des cieux et de la terre ; de même, Je ne rejetterai jamais la postérité de Jacob et de David,
mon serviteur…
 » – Jérémie 34:24 (trad libre)



Tags: , , , ,