Archives pour juin, 2012

L’égorgement des chrétiens (suite)

27 juin 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Le pasteur Nadarkhani, condamné à mort, en Iran

« … A quatre reprises, les juges lui ont demandé de renier sa foi et de revenir à l’islam. A chaque fois, il a refusé. La Cour Suprême iranienne, devant laquelle Youcef Nadarkhani comparaissait en appel, a donc maintenu le verdict de condamnation à mort. Le jeune homme doit être condamné à mort, sauf si dans les trois jours il acceptait d’abjurer sa foi chrétienne. Les trois jours sont écoulés, pour le pasteur iranien. Aujourd’hui, les audiences sont terminées et tous les recours sont épuisés. Youcef peut être exécuté à tout moment ». (article de Ftouh Souhail).
Voilà une idée de l’islam qui applique la tolérance zéro sur la liberté de choix religieuse, incluant comme châtiment la mort violente. Prions pour tous les Youcef qui ont le courage de sortir du carcan de l’islam (1).

« Mise en garde à propos d’un mail et d’une vidéo qui circulent »

Suite à notre dernier article sur la base d’une vidéo de l’égorgement d’un musulman converti, des réactions « indignées » ont été entendues concernant l’authenticité de la vidéo. Il s’agit surtout du Père Christophe Roucou, qui a affirmé :  

« Après enquête auprès des services du Quai d’Orsay, je peux vous informer que : 

Il existe le Parti des Musulmans de France (PMF) – il revendique le port du voile

1 / la vidéo présentant soit disant un chrétien en train d’être égorgé est un faux, vous trouverez ci-dessous des éléments à propos de ce Monsieur Okasha et de sa TV en Egypte.

2 / Même sur cette chaîne privée égyptienne cette vidéo n’a pas été présentée comme le meurtre d’un chrétien, ceci en dit long sur les méthodes de cet « Observatoire de la Christianophobie ».

3/ Le courrier qui aurait été adressé à Mr Fabius comme ministre des affaires étrangères n’est, semble-t-il, jamais arrivé au Quai d’Orsay.


N’est-ce pas logique, entre un Quai d’Orsay soucieux de préserver les amis arabes de la France, et le Père Roucou, récemment promudirecteur du Service national pour les Relations avec l’Islam (SRI) (2), soucieux de préserver les chrétiens d’Orient, mais faut-il pour autant fermer les yeux sur l’inacceptable ?… Faut-il comme l’autruche, mettre la tête dans le sable ? Il y a une terrible réalité : le chrétien, ‘croyant du dimanche’, est ciblé au sein de l’islam, la cible première étant bien sûr le Juif, ‘croyant du samedi’. L’islam ne tolère aucune autre religion que la sienne. Le statut de dhimmi est la seule option pour les Juifs et chrétiens tant qu’ils se soumettent à la loi islamique, mais la mort est le seul choix pour un musulman converti, et tout croyant qui ne se soumet pas.


Le  « Prince vert » sous la bannière bleu-blanc

Mousab Hassan Youssef

Mousab Hassan Youssef est l’un des fils de Hassan Youssef, membre fondateur du Hamas en Cisjordanie. Mousab appelé « le Prince vert » s’est mis au service du Shin Beth, la sécurité israélienne, pour contrer le terrorisme du Hamas. Mousab a permis l’arrestation de Ibrahim Hamid et Marwan Barghouti et aurait évité l’assassinat de Shimon Peres.

Désormais converti au christianisme, il veut faire connaître sa vérité sur l’islam : « Je crois qu’il est temps de dévoiler la vraie nature de l’islam, affirme-t-il. L’islam n’est pas une religion de paix, c’est une religion de guerre ». Mousab Hassan Youssef prépare actuellement un film qui illustrera ses thèses concernant l’islam. Quant à son père, le cheikh Hassan Youssef, il est actuellement en prison en Israël.


(1) « En sept 2011, la secrétaire d’état américaine Hillary Clinton avait exprimé sa préoccupation quant au sort de Youcef. Les Etats-Unis ont estimé que l’Iran ferait preuve «d’un mépris total» pour la liberté religieuse si les autorités exécutaient un pasteur iranien qui refuse de renier sa foi chrétienne pour l’islam » (identité juive.com)

(2) Le SRI émane de la Conférence des Evêques de France.


****************************************


Pour répondre au Quai d’Orsay et au Père Roucou concernant la vidéo de l’égorgement du Musulman converti, je laisse la parole à Raymond Ibrahim, un spécialiste de l’Islam et du Moyen-Orient.


Raymond Ibrahim, 5 juin 2012

Je viens de recevoir un message de l’éditeur d’un important site Internet qui a mis en ligne mon récit d’hier sur l’apostat assassiné. […]


J’ai répondu avec une brève liste de faits que je reproduis ici augmentée et approfondie à l’intention de ceux que cela intéresse :

Fait n° 1 : La TV égyptienne qui a publié cette vidéo – qui s’est répandue comme une infection dans la blogosphère arabe dimanche, lorsque j’ai écrit mon rapport – a dit que cela s’est produit en Tunisie. Certes, d’autres ont dit ensuite que c’était en Iraq, d’autres en Syrie ; mais, à partir de ce que les gens m’ont envoyé, la seule « évidence » est cette même vidéo – mais avec un titre qui mentionne l’Iraq ou la Syrie. Personnellement, j’incline à croire un programme formel en arabe de nouvelles actuelles dédié au sujet plutôt qu’une publication (un « post ») anonyme sur Internet sans plus de détails. Quoi qu’il en soit, la question concerne moins le pays que la raison pour laquelle l’homme a été assassiné. Continuons.

Fait n° 2 : Le narrateur musulman qui parle pendant que l’homme est assassiné nomme spécifiquement et condamne constamment l’ « apostasie » – le crime de quitter l’islam – et il appelle même cet homme un « apostat », c’est-à-dire que l’homme est assassiné pour apostasie, une offense capitale en islam. Si le monde n’est pas surpris que le « gouvernement » actuel d’un pays musulman, l’Iran, se prépare à exécuter un homme simplement pour s’être converti au christianisme, devons-nous être surpris lorsque des bandes errantes de djihadistes prennent sur eux d’exécuter des apostats chrétiens au milieu d’eux ?


Fait n° 3 : Le narrateur musulman nomme spécifiquement et condamne al-mushrikin et appelle l’homme exécuté un mushrik – c’est-à-dire un « polythéiste » ; en fait, il l’appelle un mushrik murtadd, un « apostat polythéiste » : c’est l’appellation standard des chrétiens qui sont régulièrement appelés polythéistes pour « associer » Jésus avec Dieu. Il est vrai que d’autres religions comme l’hindouisme sont jugées polythéistes dans l’islam, mais on apprend rarement, sinon jamais, que des musulmans au Moyen-Orient se convertissent à l’hindouisme et meurent pour lui, tandis que la conversion au christianisme – avec toutes les conséquences qui lui sont attachées – est un phénomène constant. De plus, dans l’écrasante majorité des cas d’apostasie, d’un bout à l’autre du monde musulman, les cas d’attaques, d’emprisonnement, etc. concernent des musulmans convertis au christianisme (voyez les rapports mensuels de persécution des chrétiens par les musulmans).

 

Fait n° 4 : Mes contacts au Moyen-Orient, dont beaucoup sont au fait de ce qui se passe dans la région, voient et entendent régulièrement de telles choses et sont assurés qu’il a été décapité pour s’être converti au christianisme. Le lecteur est libre de tenir les opinions de ces sources pour biaisées ou subjectives ; mais, si c’est le cas, pourquoi retenir les protestations des apologistes de l’islam, également biaisées ou subjectives, comme étant plus autorisées, surtout à la lumière de l’histoire, de la doctrine et des événements qui se déroulent actuellement et qui soutiennent la première opinion ?

 

Fait n° 5 : Les apologistes musulmans nient toujours tout ce qui donne à l’islam une mauvaise apparence et vont faire tout leur possible avec cette vidéo pour tourner la victime en agresseur, faisant de lui un « traître », un « espion », etc., exactement comme le régime iranien, après avoir affirmé sans équivoque que le pasteur Nadarkhani devait être exécuté pour s’être converti au christianisme, à commencé à battre en retraite en disant qu’il devait être exécuté comme « espion sioniste », « fraudeur », etc.



À la fin, et il s’agit du fait le moins discutable que tous les apologistes et les détracteurs doivent affronter, il nous reste un homme qui est décapité pendant que ses meurtriers hurlent des slogans islamiques et l’accusent d’apostasie.



Tags: , , , , ,

Financement d’un Etat fantôme

20 juin 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Où passent les millions d’euros offert si généreusement par la France, l’Europe et le monde au président Abbas, président d’un Etat fantôme ?… Le 8 juin dernier, le président François Hollande, un mois après son élection, invitait Mahmoud Abbas, avec tapis rouge. La veille, Laurent Fabius recevait le dirigeant palestinien, lui offrant un chèque de 10 millions d’Euros, comme premier acompte de versements à venir.



Permanence des camps palestiniens

Quiconque passe près de Ramallah peut croiser de rutilantes voitures à l’immatriculation « palestinienne ». Ceux qui se baignent à la Mer morte voient de même ces superbes voitures neuves « palestiniennes » au parking.

Et pourtant, les camps de réfugiés palestiniens, établis depuis 1948, sont toujours là ! La Bande de Gaza contient 8 camps officiels hébergeant 478 854 réfugiés. La « Cisjordanie », c’est à dire la Judée-Samarie, contient 19 camps officiels hébergeant 176 514 réfugiés. A Bethléhem, les pèlerins chrétiens, « propagandisés », se disent choqués de voir cette misère, ces familles arabes enfermées dans des ghettos. Leur première pensée est bien sûr… d’accuser Israël ayant construit autour de Bethéhem ce mur si sinistre. Mais comme l’a dit un prêtre : « S’il n’y avait pas ce mur, vous ne pourriez pas être là ».


Israël n’a jamais parqué « les 800 000 réfugiés juifs » issus des pays arabes, en tentant d’attendrir les nations pour leur soutirer des fonds. Dès le début de son histoire, l’Etat hébreu a pris en main son destin, construisant les habitations nécessaires pour rendre une dignité à ces réfugiés expulsés et dépouillés de tous leurs biens. Aucune organisation gouvernementale, ni ONG, n’a pris en charge ces réfugiés. Israël, avec l’aide de D.ieu, a fait face pour combler ces besoins.



Jusqu’à quand la dépendance de l’Occident ?…

Fête de fin d’année dans une école maternelle de Gaza tenue par les terroristes du Jihad islamique. Au programme : tenue militaire pour enfants, fausses armes et appel à « se faire exploser dans les bus »

« 4,8 millions de réfugiés palestiniens bénéficient de l’aide de l’UNRWA » – l’organisation onusienne spécialement mise en place pour ces réfugiés de la guerre de 1948 et 1967 (deux guerres initiées par le monde arabe). Il y a 58 camps au total – à Gaza, en Jordanie, en Israël, au Liban, en Syrie. C’est un cas unique dans le monde : les réfugiés le sont de père en fils (au départ, ces réfugiés représentaient 750.000 personnes).

Aujourd’hui, alors que les pays arabes ne font rien pour eux, c’est la Communauté internationale qui paye l’incurie des nations arabes, plus encline à construire des pistes de ski dans le désert, des gratte-ciels à tout-va, ou des hôtels 5 étoiles à Gaza, quand cet argent ne sert pas à alimenter les stocks de missiles et roquettes en tout genre, pour un jour, rayer de la carte la nation honnie, Israël.


Corruption chronique et sans fin

Chacun sait où est passé l’argent offert à la cause palestinienne du temps de Yasser Arafat : dans les banques suisses. A la mort de son mari, Souha Arafat, ex-secrétaire de l’OLP, est partie avec des milliards de dollars. Mahmoud Abbas était alors le financier d’Arafat. Curieusement, aujourd’hui est révélé un scandale financier dans les caisses du Fatah, au grand dam de Mr Abbas, dont la fortune personnelle atteindrait 100 millions de dollars. « Les chiens ne font pas des chats »…


Pendant ce temps où la France et le monde cautionnent un Etat fantôme, le Hamas profite de cette naïve générosité pour envoyer kassams, missiles et autres engins de mort sur Israël : depuis dimanche, c’est tout le sud d’Israël qui est sous les tirs – plus de cent roquettes ont été tirées, et un porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, a  revendiqué la responsabilité de ces attaques.

Croyons en l’Eternel, le seul vrai Gardien d’Israël : « « Je ferai manger à tes oppresseurs leur propre chair ; Ils s’enivreront de leur sang comme du moût ; et toute chair saura que Je suis l’Eternel, ton sauveur, ton rédempteur, le Puissant de Jacob » – Esaïe 49:26



Tags: , , ,

Financiación de un Estado fantasma

20 de junio de 2012
Pastor Gérald Fruhinsholz

¿A dónde van a parar los millones de euros que ofrecen tan generosamente Francia, Europa y el mundo al presidente Abbas, jefe de un Estado fantasma ?…  El pasado 8 de junio, un mes después de su elección, el presidente François Hollande, invitaba a Mahmud Abbas, con toda la pompa. La víspera, Laurent Fabius recibía al dirigente palestino, ofreciéndole un cheque de 10 millones de Euros, como primera entrega de las siguientes que se  realizarán en el futuro.      


Mantenimiento de los campos palestinos

Cualquiera que pase cerca de Ramalá puede cruzarse con coches relucientes que llevan matrícula « palestina ».  Y aquellos que van a bañarse al Mar Muerto pueden ver esos mismos coches « palestinos » de paquete, en el parking. ¡Sin embargo, los campos de refugiados palestinos, levantados desde 1948, siguen permaneciendo allí! La Franja de Gaza cuenta con 8 campos oficiales que albergan a 478 854 refugiados. « Cisjordania », es decir Judea-Samaria, cuenta con 19 campos oficiales que albergan a 176 514 refugiados. En Belén, los peregrinos cristianos « manipulados », dicen estar conmocionados por ver esa miseria, a esas familias árabes encerradas en unos ghettos. Lo primero que se les viene a la cabeza es por supuesto… acusar a Israel que construyó ese muro tan siniestro alrededor de Belén. Pero como dijo un sacerdote: « Si no fuera por este muro, ustedes no podrían estar aquí « .


Israel nunca hacinó a « los 800 000 refugiados judíos «  procedentes de los países árabes, ni intentó conmover a las naciones para sacarles fondos. Desde el principio, el Estado hebreo tomó las riendas de su destino, construyendo viviendas necesarias para devolverles una dignidad a todos esos refugiados expulsados y expoliados de todos sus bienes. Ninguna organización gubernamental, ninguna ONG se encargó de esos refugiados. Israel, con la ayuda de D.ios, hizo frente a la situación para subsanar las necesidades.      

 

Fiesta de fin de curso en una escuela infantil de Gaza dirigida por terroristas del Jihad islámico. En el programa: vestimenta militar para los niños, armas de fogueo e incitación a “hacerse estallar en los autobuses”

¿Hasta cuando esa dependencia con Occidente?…

« 4,8 millones de refugiados palestinos se benefician de la ayuda de la UNRWA » – organización perteneciente a la ONU y específicamente dedicada a los refugiados de la guerra de  1948 y de 1967 (dos guerras iniciadas por el mundo árabe). Existen en total unos 58 campos – en Gaza, en Jordania, en Israel, en Líbano, y en Siria. Es un caso único en el mundo: son refugiados de padre a hijo (al principio eran unas 750.000 personas). En la actualidad, mientras que los países árabes no hacen nada por ellos, es la Comunidad internacional la que paga la desidia de las naciones árabes, mucho más propensas a construir pistas de esquí en el desierto, rascacielos por doquier o hoteles de cinco estrellas en Gaza, o sino, destinar este dinero para engrosar los almacenes de misiles y de cohetes de todo tipo, con el propósito de borrar, algún día del mapa, a Israel, la nación despreciada.


Corrupción crónica de nunca acabar

Todos saben muy bien donde pasó el dinero ofrecido para la causa palestina en tiempos de Yasser Arafat: en los bancos suizos. Después de morir su marido, Suha Arafat, ex-secretaria de la OLP, se marchó con millones de dólares. Mahmud Abbas era por aquel entonces el hombre de finanzas de Arafat. Curiosamente, salió a la luz un escándalo financiero en las arcas del Fatah, en detrimento del señor Abbas, cuya fortuna asciende a unos 100 millones de dólares.  « De tal palo, tal astilla »…


Mientras que Francia y el mundo subvencionan a un Estado fantasma, Hamas se aprovecha de esta ingenua generosidad para mandar cohetes, misiles o cualquier arma mortífera sobre Israel: desde el domingo, es todo el sur de Israel que se encuentra bajo los disparos – más de 100 cohetes han sido disparados, un portavoz de las Brigadas Ezzedine al-Qassam, la rama militar de Hamas, revindicó estos ataques.


Pongamos nuestra confianza en el Señor, el único y verdadero Guardián de Israel:

« Haré comer a tus opresores su propia carne, y como con vino dulce, con su sangre se embriagarán; y toda carne sabrá que yo, el Señor, soy tu Salvador y tu Redentor, el Poderoso de Jacob.» – Isaías 49:26

 Traducción: Esther KWIK


Tags: , , ,

L’égorgement des chrétiens !

13 juin 2012
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Dans plus de cinquante pays, des chrétiens protestants, catholiques, coptes… sont persécutés, et dans de nombreux cas, torturés, violés, assassinés. Leur crime ? Etre chrétien. En Arabie saoudite, des cheikhs se rappellent tout à coup les paroles de Mahomet et décident, par une fatwah, la destruction des églises et l’élimination des chrétiens dans le pays. Le Cheikh Abdul Aziz bin Abdullah, Grand mufti d’Arabie saoudite l’a précisé : « Il est nécessaire de détruire toutes les églises de la région ».

Le monde va-t-il rester tranquillement passif, face à ces appels au meurtre, sourd aux massacres et génocides des populations chrétiennes ?…


Dans « L’Observatoire de la christianophobie« , Daniel Hamiche a révélé au public francophone une abomination qu’un journaliste égyptien avait diffusée il y a quelques temps : la vidéo de l’égorgement rituel d’un jeune musulman converti au christianisme (1), assassiné par ses anciens coreligionnaires comme apostat. Ayant vu la vidéo, Khalil Samir, un prêtre égyptien raconte : « Après que des prières rituelles ont été criées, et que le jeune homme est maintenu au sol, un des hommes aux visages masqués l’égorge, tandis que le sang coule sans discontinuer, au cours d’une scène longue et horrible. À la fin, sa tête est brandie comme un trophée » […]. Cette vidéo est insoutenable, elle a bouleversé des milliers d’internautes.


(1) Si cette vidéo est à prendre avec prudence, il ne s’agit sans doute pas d’une mise en scène, selon des spécialistes. L’authenticité d’une vidéo sera toujours suspecte, mais cela n’efface pas la réalité de ces horreurs. 150 millions de chrétiens sont persécutés dans le monde, par l’islam ou le communisme, c’est la triste réalité.  



Le 9 juin dernier, Daniel Hamiche et Guillaume de Thieulloy de « Riposte Catholique » ont entrepris une démarche auprès du ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, dont voici la copie ci-dessous :



Lettre à Laurent Fabius


Monsieur le Ministre,

 

L’Observatoire de la Christianophobie, dont nous sommes les animateurs et qui est associé au portail Riposte Catholique, a révélé le lundi 4 juin dernier au public francophone un fait abominable et d’une insigne barbarie: l’égorgement d’un jeune musulman converti au christianisme, dont la vidéo du supplice avait été précédemment diffusée sur une chaîne de télévision égyptienne par le journaliste Tawfiq Okasha dans le cadre de son émission « Egypt Today ».

 

Depuis des siècles, la France a une mission particulière de protection des chrétiens d’Orient qu’elle a assumée constamment, sous tous les régimes, et que différents traités et accords internationaux ont confirmé depuis la fin du Second Empire.

Or, de toute évidence, cet assassinat révulsant – qui est, hélas, loin d’être exceptionnel, même s’il a « bénéficié » d’un retentissement mondial inédit, puisqu’il a été filmé par les tortionnaires – manifeste que, trop souvent, dans les pays de l’ancien Empire ottoman, les chrétiens ne sont plus protégés par leurs autorités nationales.

 

Nous vous serions donc reconnaissants, Monsieur le Ministre, de bien vouloir nous indiquer :

1. les informations dont les services du Ministère des Affaires étrangères disposent sur cette atrocité, et

2. ce que vous comptez faire pour la défense des chrétiens d’Orient que cette horrible affaire rend plus urgente que jamais.

Nous nous permettons de vous préciser que nous communiquerons vos réponses à nos lecteurs. Par ailleurs, par souci de clarté, nous vous précisons également que nous rendrons publique notre lettre dans les 24 heures.Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre haute considération.

 

Daniel Hamiche, rédacteur en chef dL’Observatoire de la Christianophobie

Guillaume de Thieulloy, directeur de Riposte Catholique

 

PS : A cette heure, cette démarche n’a pas obtenu de réponse. C’est pourquoi je vous propose de cosigner cette lettre. Il faut absolument que nous soyons des milliers à dire publiquement notre soutien aux chrétiens d’Orient qui appellent désespérément la France à leur secours et pour lesquels la France officielle, depuis des décennies, ne daigne pas lever le petit doigt. Si, comme nous, vous êtes révoltés par le massacre des chrétiens d’Orient, signez et faites signer cette lettre en cliquant ici. Ne restons pas sourds aux appels de nos frères chrétiens assassinés par des barbares !



Tags: , , , , ,