Archives pour mars, 2011

« Lekh lekha Israël »

Actualité Juive - N°1158 – 24 mars 2011

Article signé Reine Moutot


Le pasteur Gérald Fruhinsholz présente son livre : « Lekh lekha Israël »


Il y a quelques jours, le Centre Culturel Juif de Grenoble (CCJ) recevait le pasteur Gérald Fruhinsholz accompagné de son épouse Sophie. Il venait présentait son livre « Lekh lekha Israël ».

Quel que soit son idéal politique, quelle que soit son orientation religieuse, le Juif a une corde qui vibre en lui dès qu’il s’agit d’Israël. Quand des chrétiens ressentent la même émotion, c’est un véritable miracle ! Ils étaient nombreux ce soir-là au CCJ : membres des associations juives et non-juives, les Chrétiens Amis d’Israël (ICEJ), le groupe Shalom de Grenoble.


Gérald Fruhinsholz se définit lui-même : « Je suis chrétien et pasteur, et je bénis Israël ! ». Après 20 ans de ministère pastoral en France, il est venu s’établir dans l’Etat hébreu, plus précisément à Jérusalem, avec son épouse et son fils. Ils travaillent comme volontaires aux côtés de Hazon Yechaya, une des plus grandes organisations caritatives du pays. L’auteur avance l’idée que D.ieu à travers le peuple juif a un projet unique et éternel pour le salut de l’humanité auquel l’Eglise est appelée à collaborer avec un soutien non intéressé. Après 2000 ans d’errance, le peuple juif a le droit de vivre sur sa terre lui appartenant de droit par D.ieu et par les hommes.

Le pasteur souhaite faire passer le message suivant : « Les chrétiens amoureux de Sion désirent se placer aux côtés d’Israël, en accord avec les Ecritures ». Gérald Fruhinsholz fait alors un rappel historique très profond, depuis le IVe siècle jusqu’à la Deuxième Guerre mondiale. En évoquant la Shoah, une forte émotion règne dans la salle.

Gérald Fruhinsholz rappelle : « Aucun peuple n’a autant souffert que le peuple juif, le peuple élu de D.ieu : humilié, chassé de son pays, dispersé parmi les nations, persécuté et massacré. La restauration d’Israël a été la réponse cinglante de D.ieu à la lâcheté des nations, et aux forces des ténèbres, la résurrection de l’Etat d’Israël en 1948 ».


C’est sur une note très optimiste que le pasteur terminera : « Malgré l’antisémitisme et la haine des nations qui perdurent, D.ieu bénira son peuple parfaitement pour le bien de l’humanité ». Rarement, une telle intensité a investi tout un public si diversifié avec des opinions très différentes.




Tags: , , , , , , ,

De retour au pays !


Nous voilà de retour en Israël, après six semaines d’une tournée réalisée dans le milieu chrétien et juif – au total 4 750 km de ville en ville, en France. Mais dans le shirout-taxi collectif qui nous ramenait de l’aéroport Ben Gourion à Jérusalem, nous avons appris qu’un attentat venait de se produire, pas loin de la Gare centrale de Jérusalem !


Attentat à la bombe à Jérusalem !

Depuis 7 ans, Israël n’avait plus connu ce type d’attentat, et on avait un peu perdu l’habitude de considérer suspect tout bagage isolé - shel mi ze, disait-on alors : “A qui ça appartient ?”. Quelqu’un avait aperçu ce colis suspect à la station de bus, et a même appelé la police. C’était trop tard, la bombe de 1,2 kg déclenchée à distance et pleine de clous explosait près de deux bus, brisant toutes les vitres et déchiquetant la chair, faisant quelques quarante blessés dont trois grièvement. Une personne est décédée, il s’agit d’une femme chrétienne de 59 ans (1). Voici le témoignage d’un jeune étudiant juif - site Juif.org :

“Il gisait dans la salle des urgences mercredi soir, enveloppé dans une couverture tachée de sang de sa blessure à la jambe. Mais cela n’empêche pas ce jeune homme de 14 ans de sourire alors même qu’il décrit les événements de la journée avant l’explosion de Jérusalem.

 Après de longues heures d’étude, il avait passé un difficile examen d’entrée dans une Yeshiva. Au moment fatidique, il se tenait en face de Binyanei Haouma pour rentrer chez lui, fatigué de sa journée.

 Puis, il y a eu une énorme explosion qui l’a poussé au sol.

 Des éclats métalliques de la bombe ont percé sa jambe. Alors qu’il voyait le feu et qu’il entendait les cris, l’adolescent a dit que son premier souci était la douleur a sa jambe.

 « Je n’ai pas tout de suite compris qu’il s’agissait d’une attaque terroriste, j’étais inquiet pour ma jambe, » a déclaré l’adolescent. Il était parmi les 19 victimes de l’attentat à être arrivé à l’hôpital Shaare Tzedek.


Une famille juive assassinée

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou s’est entretenu avec Haïm Fogel, le grand-père de la famille d’Itamar, assassinée le 14 mars 2011, jour de shabbat : “On ne peut définir avec des mots cette horreur. C’est un massacre de sang froid d’enfants et de parents innocents”.

Les victimes sont un père et une mère de famille – Oudi et Ruth Fogel, ainsi que leurs enfants – Yohav, Elad, 11 et 4 ans, et Hadass, un bébé de 3 mois. Ils ont été poignardés et égorgés chez eux dans leur lit. Deux autres enfants, de 8 et 2 ans, qui se trouvaient dans la maison ont échappé à la tuerie. Tamar, la jeune fille de 12 ans, rentrée tard le soir, a découvert le carnage. Quelle cause justifie de telles horreurs ?!… Les parents de Ruth – ils habitent notre quartier, et sont proches de nombre de nos amis – ont proposé de prendre avec eux les trois enfants rescapés de l’horreur. Des gestes magnifiques d’amitié se sont multipliés montrant la solidarité de la population israélienne. Le pays est choqué… tandis que les médias parlent de “la mort de colons dans un pays occupé”, et les Palestiniens sans retenue font des youyous et dansent de joie…  Ps 6:3  “Mon âme est troublée, épouvantée ; Et toi, Eternel ! jusqu’à quand ?…”


Aggravation de la situation

Nous voyons comme une aggravation de la situation en Israël. L’embrasement au Moyen-Orient qui n’a normalement rien à voir avec le peuple juif, se retourne contre Israël. Mais non, disent les bien-pensants “il s’agit simplement de la révolte d’une population qui a soif de démocratie…”. Ah bon, alors pourquoi faut-il qu’Israël soit toujours au coeur des diatribes ? Un seul exemple qui montre bien la motivation des Musulmans : sur la place Tahir au Caire“deux millions d’Egyptiens étaient rassemblés. Le chef moral des Frères musulmans, le prédicateur Al Qaradhawi, s’y est adressé à la foule. Il a centré son discours sur le « retour et le rassemblement de l’armée de Mahomet, qui s’en allait bientôt exterminer les Juifs jusqu’au dernier ». Ces appels à la guerre et au meurtre génocidaire on recueilli les hourrahs délirants de l’assistance”

Après la dernière opération israélienne à Gaza en décembre 2008, le terrain a été cédé aux forces du Hamas. Et depuis, 450 Kassam et missiles Grad ont été lancés à l’aveugle sur les villes israéliennes et kibboutzim proches. Durant cette seule semaine, 69 roquettes ont été tirées… sans compter celles qui continuent à tomber à l’heure où j’écris.


Contents d’être de retour

Nous sommes heureux d’être à nouveau en Israël, même si la situation s’aggrave. Sachons qu’il n’y aura pas d’endroit dans le monde qui soit sûr à présent ! Le Japon a connu les pires moments de son histoire avec le cataclysme qui l’a frappé, comme d’autres nations avec d’autres catastrophesIl est bon dans les temps que nous vivons de se mettre en règle avec le D.ieu Créateur, le Puissant de Jacob…

“Que D.ieu est pitié de nous et qu’Il nous bénisse. Qu’Il fasse luire sur nous Sa face” - Psaume 67


Gérald & Sophie Fruhinsholz
24 mars 2011


(1) Mary G. faisait partie d’une organisation internationale pour la traduction de la Bible (Home for Bible translators – HBT) et étudiait à l’université hébraïque. Mary était écossaise et elle a passé les dernières 20 années de sa vie à travailler avec une tribu au Togo pour traduire la Bible dans leur langue.




Tags: , , , , ,

Pour l’amour de Sion


L’attentat du 23 mars dernier à la Gare centrale de Jérusalem a fait un mort et une quarantaine de blessés. Souvent l’on pense : “Ah, il n’y a que peu de morts”… , et cela ne fait pas la Une des médias. Certes, on peut guérir  des blessures physiques mais il reste celles de l’âme.

Il y a quelques années, lors d’un attentat sanglant qui vit un bus exploser avec un kamikaze, une jeune policière fut la première à arriver sur les lieux pour porter secours. Quelques mois plus tard, cette jeune femme tomba dans le coma, causé par le choc de l’horreur. Il y a de nombreux exemples de chocs post-traumatiques comme celui-ci. Ces victimes ne doivent pas être oubliées. Quand s’arrêteront ces folies meurtrières ? Qui peut excuser ou cautionner ces agissements qui tuent et mutilent des famille, des enfants, sans aucune pitié ?…  Aucune cause ne justifie ces actes odieux.



Mourir po
ur la terre

Mary Jane Gardner

A Jérusalem, une personne est morte de ses blessures, une chrétienne évangélique, Mary Jane Gardner. Elle rejoint dans l’au-delà les innombrables victimes juives, comme la dernière famille assassinée à Itamar, un village près du mont Garizim, la montagne de la bénédiction. Ces familles israéliennes, des pionniers bibliques, sont des amoureux de la terre donnée en héritage à Israël. Ils lui donnent tout leur amour et la font fructifier, par obéissance à la Parole.

Mary, elle, est venue mourir à Jérusalem, la ville du Messie. Après avoir vécu 20 ans au Togo, seule dans un village pour y traduire la Bible dans le dialecte de la tribu, Mary est venue à Jérusalem pour y apprendre l’hébreu et parfaire sa traduction. Elle est tombée amoureuse de la Judée-Samarie, de ses collines, de ses fleurs, car elle aimait la nature. A 56 ans, des terroristes sans nom et sans visage lui ont pris la vie. Mary fait partie à présent des martyrs qui ensemencent la terre d’Israël de leur sang. En tant que croyant, la mort a un sens, même si elle n’est pas recherchée. De nombreux chrétiens meurent actuellement dans le monde, pour leur foi – c’est une semence de vie pour le futur.

La pensée juive dit que dans les temps précédant la venue du Messie, les non-juifs se tourneront vers Yaaqov-Israël pour retrouver leurs racines. Ces amis viennent pour bénir Israël, de la même façon qu’Essaw-Esaü est venu bénir son frère Ya’aqov-Jacob. Et même si nous savons que c’est le temps pour Yichma’ël dans sa folie meurtrière de conquérir la terre – autant la terre d’Israël que celle des nations – nous croyons que ce fils d’Abraham tombera lui aussi à genou devant le Messie d’Israël. N’oublions pas que D.ieu a également pour Yishma’ël un plan de rédemption.Ruth la Moabite qui voulait suivre Naomi l’invitant à repartir chez les siens, avait  répondu : “Ne me presse pas de te laisser, de retourner loin de toi ! Où tu iras, j’irai, où tu demeureras, je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple, et ton Dieu sera mon Dieu ; où tu mourras, je mourrai”. Nous sommes dans un temps où les vrais amis d’Israël doivent être prêts à venir bénir le pays… quel qu’en soit le prix !

 

Plus que jamais sioniste

On dit qu’Elisabeth Taylor, star d’Hollywood dernièrement décédée, était une fervente sioniste. L’ambassadeur israélien aux Etats-Unis, Simcha Dinitz, révèle qu’en 1977, elle avait proposé de s’échanger contre les otages juifs détenus par des terroristes palestiniens et allemands à l’aéroport d’Entebbe, en Ouganda.

Voilà ce que ces attentats finalement doivent susciter : pour les Juifs, la volonté redoublée d’aimer la terre d’Israël en faisant notamment leur aliyah ; pour les chrétiens et non-juifs, de soutenir encore plus l’Etat hébreu, par tous les moyens possibles. Autant les détracteurs s’agitent dans le monde pour dénigrer Israël, autant les amis d’Israël  doivent “s’indigner” et réagir à la haine, en agissant dans l’amour et la détermination, comme Ruth. C’est la seule réponse que D.ieu demande – que l’esprit de vie manifesté dans ce soutien inconditionnel soit un rempart contre l’esprit de mort et de folie meurtrière qui ressurgit actuellement dans le monde, au travers de l’Islam intégriste et de l’antisémitisme renaissant.


Gérald & Sophie Fruhinsholz
23 mars 2011




Tags: , , , , ,

Boycott illégal !


Alors que le monde constate que l’effondrement du monde arabo-musulman n’est en rien lié à Israël, mais plutôt à l’incurie et la dictature de ses gouvernants, il en est qui continuent et s’obstinent à fustiger Israël, faisant feu de tous bois jusqu’à décréter “une semaine de l’apartheid israélien“, du 7 au 20 mars 2011.

Tout d’abord, l’emploi du mot “apartheid” est ridicule et n’a aucun sens – tout comme le mot génocide utilisé lors de l’opération Rempart à Djénine en 2002 ayant fait du côté palestinien 58 victimes et 23 soldats israéliens…


Concernant le Boycott des produits israéliens, nous devons affirmer très clairement, avec “Boycott illégal” qui répond précisément à ces questions :

  • Oui, l’importation de produits provenant d’Israël et des implantations est légale,
  • Oui, le boycott de ces produits est illégal et doit être condamner,
  • Non, aucune comparaison n’est possible avec l’Afrique du sud, l’Etat hébreu ne peut être accuser d’apartheid,
  • Hélas oui, le boycott nuit aux intérêts des Palestiniens,
  • Et pour finir, nous disons que ce boycott ne favorise en rien la paix.


Je recommande la lecture du texte ci-dessous transmis par un ami chrétien, et des réponses du site “Boycott illégal”. Voir également les différentes formes de BOYCOTT sur IsraelValley – excellent site de la Chambre de Commerce France-Israël.



Comment lutter contre la semaine de l’apartheid israélien qui aura lieu du 7 au 20 mars ?


Voir le site très bien organisé et bien financé des organisateurs de la semaine de l’apartheid israélien.

L’état d’Israël est-il un état d’apartheid comparable à l’Afrique du Sud ?

Non. Israël n’a rien à voir avec un régime d’apartheid. 20 % de la population ne sont pas juifs : Arabes musulmans et chrétiens, Druzes, Baha’is, Circassiens, etc…y sont représentés sans aucune discrimination.

Pendant l’apartheid, les Noirs étaient majoritaires mais n’avaient pas le droit de vote. En Israël, la minorité arabe a le droit de vote et même des représentants au parlement israélien.

Pendant l’apartheid, les Noirs ne pouvaient avoir de relations sexuelles avec les Blancs, ils ne pouvaient pas prendre les mêmes moyens de transport, ni donner ou recevoir du sang et des organes des Blancs, ils ne pouvaient pas se faire soigner dans les hôpitaux réservés aux Blancs. En Israël, les Palestiniens sont libres de toutes relations sexuelles (y compris homosexuelles), les moyens de transport ne sont bien sûr pas réservés aux seuls juifs israéliens (et ce, malgré le risque d’attentat), chacun peut donner ou recevoir du sang et des organes, les hôpitaux sont ouverts à tous, sans aucune distinction (180.000 Palestiniens ont été soignés dans les hôpitaux israéliens en Israël durant l’année 2010).

Pendant l’apartheid, les Noirs ne bénéficiaient d’aucun droit au travail. En Israël, les salaires et les avantages sociaux des travailleurs arabes sont les mêmes que ceux de leurs homologues israéliens. Le droit syndical est le même pour tous.

Pendant l’apartheid, les Noirs n’avaient pas accès aux écoles et universités. En Israël près de 59 % des jeunes filles arabes israéliennes fréquentent l’école durant plus de huit ans. Plus de 300.000 enfants arabes vont en classe dans les écoles israéliennes.

Pendant l’apartheid, les Noirs avaient des places réservées au cinéma, les plages étaient séparées. En Israël, chacun est parfaitement libre de se rendre au cinéma ou à la plage, sans discrimination. L’arabe, comme l’Hébreu est langue officielle en Israël.
Israël n’est ni un Etat raciste, ni ségrégationniste, mais démocratique et favorisant la liberté d’expression.


Le site EOZ, Elders of Siona créé des posters pour lutter contre cet évènement mondial et donne la possibilité d’éditer ses posters, renseignements sur le site.


Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ
07 mars 2011




Tags: , , , ,