Archives pour la catégorie Message Info

Le Mont du temple est à Israël !

22 juillet 2017
Pasteur Gérald Fruhinsholz
 

Alors qu'à cause du terrorisme islamique, depuis des années, on est obligé de passer sous les portiques et obligé de se faire fouiller…, alors qu'au Vatican, au Kotel, ou à la Mecque même, les pèlerins se soumettent bien volontiers à passer sous les portiques, voilà que les Arabes musulmans en Israël refusent les détecteurs à l'entrée du Mont du Temple, et hurlent au blasphème.

Quel bon prétexte pour proclamer une intifada et tuer des Israéliens! Durant le repas de shabbat, une famille israélienne que France 2 appelle "des colons"- faut-il appeler les Alsaciens, les Niçois, ou les Savoyards des "colons" ? – a été poignardée par un jeune Arabe. Déjà le 14 juillet, deux soldats druzes (des musulmans aimant Israël!) sont assassinés lors d'un attentat prémédité, avec des armes à feu cachées dans la mosquée sur le Mont du Temple. Tout a été filmé par les caméras de sécurité et cela prouve que quatre hommes ont agi intentionnellement pour tuer des policiers.

Voilà la cause première de ces portiques.

Les officiers Hayil Satawi et Kamil Shanaan assassinés le 14 juillet 2017

Les responsables concernant cette réaction insensée de colère sont principalement les leaders religieux, dont le Mufti de Jérusalem, qui appellent à l'intifada pour "défendre El-Aqsa". Mahmoud Abbas en profite pour renchérir et accuser Israël de changer le statu quo de l'Esplanade… Affirmons-le clairement : Israël a toute souveraineté sur le Mont du temple : le général Moshé Dayan en 1967 avait confié la gestion des lieux saints au comité religieux jordanien, le Waqf, "pour préserver la paix", mais Israël en gardait le contrôle. En outre, avec les récentes résolutions de l'Unesco déclarant ce lieu "musulman", les Islamiques se sentent forts et enfoncent le clou pour déstabiliser Israël. (voir cet article)

 

Le Mont du Temple, éternel prétexte pour attaquer Israël

– Le 26 sept 1996, le PM Netanyahou achève le tunnel du Kotel, permettant qu'il débouche dans la Via Dolorosa. Pour ceux qui se rappellent combien c'était difficile de se croiser dans ce tunnel étroit, on comprend l'utilité de cette décision. Et pourtant, cela a provoqué l'ire des Musulmans qui ont hurlé au blasphème, provoquant des émeutes qui ont fait une centaine de morts. En France, des députés pensaient même qu'Israël avait creusé une route sous l'Esplanade !

– Le 28 sept 2000, Arafat profite de la visite du PM Ariel Sharon sur l'Esplanade pour déclencher la 2e Intifada – cette visite était prévue et organisée avec le Waqf.

– Il y a 66 ans, le 20 juillet 1951, le roi Abdallah I de Jordanie est assassiné par un Palestinien sur le Mont du Temple ! Le meurtrier était un Arabe de Jérusalem (voir alyaexpress). Aujourd'hui, le Parlement jordanien félicite les terroristes ayant tué les policiers. 

 

Le Mont du Temple, dernière pièce de puzzle du tableau messianique

Dans la Bible, en 2Samuel 24:24 et 1Chron 21:25, nous voyons que le roi David achète l'aire d'Ornan, le roi Jébusien. Cela correspond à l'Esplanade du Temple qui verra l'édification du Temple de Salomon, une merveille à l'époque de la reine de Saba. 

« Oui, l'Eternel a choisi Sion, Il l'a désirée pour sa demeure: C'est mon lieu de repos à toujours; J'y habiterai, car je l'ai désirée… Là j'élèverai la puissance de David, Je préparerai une lampe à mon oint » – Psaume 132

L'enjeu du Mont du Temple est très élevé car, c'est le lieu où le Messie-Roi rentrera avec puissance et gloire pour établir Son règne ! L'espérance est à la hauteur de l'enjeu. 

« Il me conduisit à la porte, à la porte qui était du côté de l'orient. Et voici, la gloire du Dieu d'Israël s'avançait de l'orient. Sa voix était pareille au bruit des grandes eaux, et la terre resplendissait de sa gloire… » – Ezéchiel 43

 

Nous nous associons de tout cœur à la douleur des familles et de tout le peuple d'Israël, et nous prions avec le roi David: "Seigneur, tu te lèveras, et tu auras compassion de Sion… car le temps d'avoir compassion d'elle est à son terme" – Ps 102





Print Friendly

Après la shoah, la délégitimation

11 juillet 2017
Pasteur Gérald Fruhinsholz
 

"Voici, le méchant prépare le mal, il conçoit l'iniquité, et il enfante le mensonge" – Psaume 7:15.

L'Unesco continue ses délires et déclare sans sourciller que le Caveau des Patriarches est musulman. On croit rêver – mais non ! Une résolution critiquant la politique d'Israël à Jérusalem a été votée à l'Unesco. Sur 21 Etats, 12 ont voté en faveur de la résolution, 3 seulement s'y sont opposés et 6 se sont abstenus (LPHebdo.com). la France "s'est abstenue", ce qui signifie qu'elle s'en lave les mains, ou pire qu'elle reconnaît implicitement la thèse islamique.
Les Etats islamiques qui votent contre Israël sont "pardonnables", sachant combien l'idéologie de l'islam est basée sur la tromperie, le mensonge et la haine d'Israël.

Mais les nations occidentales, qui connaissent la Bible hébraïque ?!… Macpéla ou le caveau à Hébron est devenu la propriété de Abraham il y a 4000 ans, payée "400 sicles d'argent" aux Hittites : "Le champ d'Ephron à Macpéla, vis-à-vis de Mamré, le champ et la caverne qui y est, et tous les autres abresqui sont dans le champ et dans toutes ses limites alentour, devinrent ainsi la propriété d'Abraham…" – Genèse 23:17

A Macpéla furent enterrés Abraham et Sarah ; selon la tradition, sont également là les tombeaux d'Isaac et Rébecca, Jacob et Léa. Quand à la ville d'Hébron, on sait qu'il y a 3000 ans, le roi Davidy fut sacré roi de Juda (2 Samuel 2), et la ville devint sa capitale.

L'ambassadeur d'Israël aux Nations unies, Danny Danon, a sévèrement condamné le vote de l'UNESCO : « Cette tentative de séparation des liens entre Israël et Hébron est honteuse et offensante, et élimine le dernier reste de crédibilité de l'UNESCO. Dissocier Israël des lieux de sépultures des patriarches et des matriarches de notre nation est un étalage hideux de discrimination et un acte d'agression contre le peuple juif » – timesofisrael.com

 

Après la shoah, la délégitimation d'Israël

Il est incroyable de réaliser que, 80 ans après la tentative du meurtre systématique de tous les Juifs d'Europe, nous assistons à une attaque systématique d'Israël. Tous les coups sont permis, et l'Europe, sauf quelques nations courageuses, accepte toutes les compromissions, et se comporte en dhimmi. Mais est-ce la seule excuse ? N'y a-t-il pas derrière cette volonté partisane et veule de plaire à tout prix aux Musulmans, un sentiment plus fort d'antisémitisme primaire ?… 

Le pasteur Martin Luther King était au clair avec cela, avec la lettre écrite à  un jeune homme : « …Tu déclares, mon ami, que tu ne hais pas les Juifs, que tu es seulement antisioniste. A cela je dis, que la vérité sonne du sommet de la haute montagne, que ses échos résonnent dans les vallées vertes de la terre de Dieu : quand des gens critiquent le sionisme, ils pensent Juifs, et ceci est la vérité même de Dieu …  

L'antisémitisme, la haine envers le peuple juif, a été et reste une  tache sur l'âme de l'humanité »

Du 6 au 14 juillet 1938 à Evian, Hitler a proposé à l'Occident de se débarrasser de "ses Juifs" – 32 pays étaient représentés, mais aucune nation n'accepta de lever le petit doigt pour recueillir les Juifs allemands. La presse allemande, triomphante, a titré au lendemain de la conférence : « Juifs à vendre ; même à bas prix, personne n'en veut ! ». 

Singulièrement aujourd'hui, c'est une immigration musulmane qui asphyxie l'Europe. 

Mais ces choses ne seraient-elles pas préméditées dans le but de briser l'Occident qui déjà perd toutes ses valeurs morales, jusqu'à son identité, en imposant ad fine le "Nouvel Ordre mondial"? (Apo 13). Je crois que nous en sommes là, les ténèbres commencent à couvrir la terre.

 

Israël, l'Etat refuge !

Contrairement à l'époque des nazis, où les Juifs étaient pourchassés comme des bêtes, aujourd'hui, Israël est une nation forte avec de vraies valeurs, une Torah comme fondement, une armée, une vision, celle de bénir l'humanité, et une protection divine. 

Et Dieu dit à Israël :  « Lève-toi, resplendis, car ta lumière arrive. Et la gloire de l'Éternel se lève sur toi… Car voici, les ténèbres couvriront la terre, et l'obscurité profonde, les peuples. Mais sur toi se lèvera l'Éternel, et Sa gloire sera vue sur toi.
Et les nations marcheront à ta lumière» – Es 60:1-3

 

A Israël, 'hazaq ve'emats – "Fortifie-toi et prends courage"
 Aux chrétiens, soutenez Israël !
"Vous n'êtes pas montés sur les brèches pour protéger la maison d'Israël…" – Ez 13:5





 

Print Friendly

Un prêtre au service de la République

27 juin 2017
Pasteur Gérald Fruhinsholz

 

Quand la France mêle politique et religion en Israël

Sur cette photo se saluent le Consul général de France Pierre Cochard et le Père directeur de l'Ecole biblique de Jérusalem, le Père dominicain Jean-Jacques Pérennès. Entre les deux se trouve le Père jésuite Luc Pareydt, Conseiller au Affaires religieuses du Consulat général de France – un Jésuite au service de la république laïque. Ces images émanent d'une émission de France 2 diffusée le dimanche 25 juin 2017.

 

La France, gardienne des lieux saints

La République française est la seule puissance étrangère à posséder des biens dans Jérusalem – la France est "gardienne des Lieux saints" : « L'aventure des croisades achevée en 1291, la France est l'une des premières puissances européennes à se voir de nouveau accorder des privilèges au Levant, lorsque François 1er (1) signe en 1536 avec Soliman le Magnifique le traité des Capitulations. Le traité, suivi par d'autres, confie à la France la protection des lieux saints et des chrétiens de l'Empire… Une trentaine de ces "messes consulaires" se déroulent dans l'année, et notamment le 14 Juillet. La célébration religieuse d'une fête révolutionnaire et républicaine peut surprendre, mais l'on n'est pas à un paradoxe près à Jérusalem. Outre ces messes catholico-républicaines et les privilèges religieux du consul général, la France est aussi la seule puissance étrangère à posséder des biens fonciers dans et autour de la ville. » – Le Figaro 14/09/2010

 

Israël est "un Etat d'occupation"

Ce sont les paroles du Père jésuite Luc Pareydt : "Israël est un Etat d'occupation" ! Le rôle de ce prêtre est de veiller à la "protection" des communautés catholiques. Curieusement, selon lui, les seuls ennemis de ces communautés sont les "colons juifs"… et l'Etat hébreu, qui voudrait notamment rétablir l'impôt foncier. La France bénéficiait déjà du privilège d'exemption de ces taxes sous l'empire ottoman. 

Selon ses dires, le journaliste ayant fait le reportage aurait bien voulu aller du côté israélien, mais le Prêtre ne lui a montré que la partie palestinienne, et l'autre coté du Mur, où bien sûr Israël n'est pas bien vu. Et le Père Pareydt de décrier le Mur séparant certaines communautés des quartiers de vie ; hélas, jamais il n'a été dit que, grâce à ce Mur honni, les attentats à Jérusalem ont été drastiquement réduits, de même, que les premiers responsables sont les Palestiniens eux-mêmes. 

 

Une théologie perverse

Les propos acerbes et non diplomatiques de Luc Arbeydt ne sont que le reflet d'une idéologie perverse acceptée par beaucoup et notamment du Vatican. Elle revient à dire qu'Israël n'a aucune légitimité sur la terre d'Israël, et pire, que les problèmes rencontrés par les chrétiens au Moyen-Orient sont la faute des Juifs ! 

Je cite "question plus" : "Le Vatican a accusé Israël non seulement pour l'exode des chrétiens des territoires contrôlés par les Palestiniens, mais aussi pour le sort des chrétiens dans tout le Moyen-Orient. La déclaration, qui a servi de base au dernier synode du Vatican, a également été créée par des évêques arabes du Moyen-Orient, qui ont soutenu que l'occupation des terres revendiquées par les Arabes d'Israël est à l'origine de la plus grande partie de l'oppression subie par les chrétiens la région. Ils ont suggéré qu'en l'absence d'une «occupation», les forces islamiques radicales à travers le Moyen-Orient perdraient leur base de soutien et cesseraient de causer des problèmes aux chrétiens".

Dire, comme l'affirme l'archevêque grec-melchite Boutros, que Jésus a annulé la promesse "d'une terre promise pour un peuple choisi, Israël", est un non-sens et un mensonge caractérisé. Le mot "Israël" apparaît 67 fois dans le Nouveau Testament. « Quand Hérode fut mort, voici, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph, en Egypte, et dit: Lève-toi, prends le petit enfant et sa mère, et va dans le pays d'Israël, car ceux qui en voulaient à la vie du petit enfant sont morts. Joseph se leva, prit le petit enfant et sa mère, et alla dans le pays d'Israël » – (Matt 2 :20-21). Il est bien question d'Israël et non de la Palestine…

De même, lors de l'Ascension, les disciples demandèrent à Jésus : "Est-ce en ce temps que tu rétabliras le Royaume d'Israël ?" (Actes 1:6). Oui et amen, le Royaume d'Israël sera rétabli, à la venue du Messie-Roi, à Jérusalem-capitale d'Israël.


La Chrétienté hélas a perdu aujourd'hui toute crédibilité, elle est en dhimmitude, avec le souci constant de plaire à l'Islam. 
Puissent les vrais chrétiens s'appuyant sur la vérité biblique se lever !
"Tout celui qui n'aura pas l'amour de la vérité, tombera sous une puissance d'égarement" – 2Thess 2:11. 

 

(1) On doit rappeler que les Croisades "chrétiennes" (exactions barbares de 1095 à 1290) ont été une terrible malédiction pour les Juifs européens- nombre de communautés juives sur le passage des Croisés, ont été massacrées et décimées, sans parler des milliers de Juifs assassinés à Jérusalem… "le 15 juillet 1099, les Juifs de Jérusalem résistent aux Croisés et se réfugient dans une synagogue ; ils y sont brûlés vifs lors de la prise de cette ville par les troupes chrétiennes de Godefroy de Bouillon. Les chrétiens rétablissent l'interdiction aux Juifs d'habiter Jérusalem. Un nouveau massacre de Juifs se produira lors de la prise de Haïfa en 1104 (wikipedia).

Concernant le roi François 1er qui, nous apprend-on à l'école, a été un bienfaiteur des arts, sachons qu'il a fait massacrer 3000 Vaudois (Protestants). « Trois mille morts, près de sept cents hommes envoyés aux galères au large de Marseille, des villages dévastés, des femmes violées, des enfants vendus… Tel est le triste spectacle qu'offre le Luberon 15 ans à peine avant les guerres de Religion. En avril 1545, François Ier ordonne au baron d'Oppède de mener à Mérindol 3 000 soldats qui remontaient des guerres d'Italie et d'éradiquer l'hérétique Eglise évangélique vaudoise, par peur de la montée du Protestantisme – (Le Point)





Print Friendly

Hadass, victime de la tolérance

18 juin 2017
Pasteur Gérald Fruhinsholz
 

N'oublions pas ce beau visage ! Il incarne la belle jeunesse israélienne, fière de son pays, heureuse d'y vivre, et déterminée à le défendre. Elle s'appelait Hadass Malka, comme la reine Esther, et était officier dans l'armée de Tsahal. Hadass a été lâchement poignardée près de la Porte de Damas, alors qu'elle affrontait de jeunes terroristes venus de Ramallah pour faire un carnage.

Avec cette période religieuse du Ramadan, Israël avait relâché la pression, ouvrant davantage ses portes pour laisser la liberté aux Musulmans de venir prier à Jérusalem… et ces jeunes terroristes ont profité de cette tolérance pour s'introduire avec des armes.

Ce décès porte à 42 le nombre d'Israéliens qui ont été assassinés depuis octobre 2015 dans des attaques terroristes palestiniennes au couteau, à la voiture-bélier ou à l'arme automatique.

Le Fatah de Mahmoud Abbas n'a pas condamné l'attaque et accuse même Israël d'avoir abattu les jeunes Arabes. Comment faire la paix avec un peuple qui fait des terroristes des héros, enseigne la haine dès l'enfance, et récompense les familles de ces kamikazes ?…

Le coordinateur du Processus de paix de l'ONU pour le Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, a déclaré samedi que les 'actes terroristes' comme les attaques au couteau ou par balles « doivent être clairement condamnés par tous… Je suis consterné de constater une fois de plus que certains justifient de telles attaques, les qualifiant "héroïques". C'est inacceptable ; ils cherchent à entraîner le monde dans un nouveau cycle de violence ».

 

"Jusques à quand ?…"

Il y a 3000 ans, le roi David posait la même question, et questionnait Dieu. La question demeure aujourd'hui :

« Jusques à quand mon ennemi s'élèvera-t-il contre moi ? Regarde, réponds-moi, Éternel, mon Dieu! Donne à mes yeux la clarté, afin que je ne m'endorme pas du sommeil de la mort, afin que mon ennemi ne dise pas: Je l'ai vaincu! Et que mes adversaires ne se réjouissent pas, si je chancelle… » ( Psaume 13)

David savait cependant que Dieu ne l'avait pas abandonné, sa foi en Dieu était indéracinable. Après ses légitimes interrogations, David exprime sa foi : « Moi, j'ai confiance en ta bonté, J'ai de l'allégresse dans le coeur, à cause de ton salut; Je chante à l'Éternel, car il me fait du bien »

Je suis toujours émerveillé, vivant à Jérusalem, de voir la force et la vitalité de cette jeunesse israélienne. Israël est l'un des pays où les gens croient le plus au bonheur et aiment la vie plus que d'autres. L'Etat hébreu sauve des vies, soigne les blessés syriens, et il est toujours le premier à être sur les lieux de catastrophes, pour aider et secourir. 

 

Israël, Dieu t'aime !

Je veux citer le Tanakh – Esaïe 43 : « Ainsi parle maintenant l'Éternel, qui t'a créé, ô Jacob! Celui qui t'a formé, ô Israël! Ne crains rien, car Je te rachète, Je t'appelle par ton nom: tu es à moi! … Israël, tu as du prix à mes yeux, tu es honoré (tu as du kavod), je t'aime ». 

 

Merci à Israël, si critiqué et à qui pourtant on demande conseil pour combattre le terrorisme, 

merci aux bnei israel, aux enfants d'Israël, à cette jeunesse qui défend les frontières d'Israël et assure la sécurité de tous – vous êtes les champions de Dieu !

Que soient consolés par le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, la famille d'Hadass Malka, ses frères et ses soeurs, ses proches…





Print Friendly