Archives pour la catégorie Message Info

Jérusalem, capitale d’Israël !

17 mai 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz


c033e957-de4c-4b6b-9545-97df87d180c3“A la loi et au témoignage !”. Cette exhortation du prophète Esaïe (Es 8:20), nous la faisons nôtre. Selon la Torah, la Loi divine et selon les témoins de la Bible, Jérusalem est véritablement la capitale d’Israël.

Aujourd’hui, le monde veut diviser Jérusalem, en faire la capitale d’un pays qui n’existe pas, la Palestine. Les Juifs n’auraient même plus la liberté de prier au Kotel… Déjà, les Musulmans (le Waqf) montrent qu’ils font du Mont du temple, un lieu de non-droit pour les croyants, alors on peut penser que ce serait un conflit majeur si la Palestine était créée.


Aujourd’hui en Israël nous fêtons YOM YERUSHALAIM, la journée de Jérusalem. Le 7 juin 1967 a été un jour de liesse, lorsque les paras Israéliens ont libéré le Mont du temple – “har habit beyadenou” ! Après 2000 ans d’exil, d’humiliation et de souffrance, le peuple juif pouvait à nouveau prier devant ce qui est un des vestiges du Temple de Salomon.

Jésus a dit que les nations ont piétiné la ville de Jérusalem durant 2000 ans, et il a précisé que le temps des nations auxquelles font partie ceux qui la revendiquent, est terminé (Luc 21:24).


“Quittez la ville – (signé) le Prophète”

Lorsque le général chrétien Allenby, le 9 décembre 1917, libéra Jérusalem de la main des Turcs ottomans sans coup férir, c’est avec des tracts : les Musulmans furent tellement choqués qu’ils fuirent à toute jambe. Allenby avait demandé à Dieu une stratégie et il lut un verset d’Esaïe (31:5) : « Comme les oiseaux volent, de même le Seigneur des armées défendra Jérusalem ». Allenby eut alors l’idée de rassembler tous les avions qu’il put trouver et de faire jeter des tracts. Sur les tracts était écrit en arabe : “Abandonnez la ville aujourd’hui – (signé) Allenby”. L’interprète arabe ne lisant pas le nom Allenby, écrivit alors un mot correspondant à “Prophète”. On imagine les Turcs lire ces tracts disant : « le Prophète vous ordonne de quitter de la ville»… C’était le jour de Hanouka – le 24 kislev 5678.


“Montons à la maison du Dieu de Jacob”

Nous croyons que Dieu ne permettra pas la division de Jérusalem, mais il importe de veiller et de prier. Avant d’être la capitale du monde sous la férule du Messie venant poser Ses pieds sur le mont des oliviers, selon Zach 14, Jérusalem est et demeurera la capitale d’Israël, une et indivisible.

“Il arrivera, dans la fin des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers.
Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel

Esaïe 2/Michée 4


*     *     *     *     *     *
 

Le bluff de l’Europe et d’Obama

par Nessim Robert Cohen-Tanugi


L’Europe, l’Amérique d’Obama, les Palestiniens et consorts ont attendu avec une impatience irritée la fin des élections en Israël. À présent que Netanyahou est élu, ils sont prêts à lancer la grande offensive pour contraindre Israël à se plier à leur volonté. Et elle est claire : Obama l’a déclaré, la France et plusieurs pays européens ont voté officiellement des motions pour transformer les lignes de cessez-le-feu d’avant 1967 – la guerre des Six Jours – en les imposant comme frontières.

Malheureusement trop de Juifs, qui aspirent à juste titre à la paix, n’ont pas bien compris ce que cela veut exactement dire et ce que l’Europe et Obama veulent EXPLICITEMENT : Remettre Israël dans la situation qui a prévalu depuis 1949 jusqu’à la guerre des Six Jours, ce que la colombe, Abba Eban, qualifiait déjà de « frontières d’Auschwitz ».

Cela veut dire reconnaître non seulement la « Palestine » – ce que déjà les Israéliens acceptent à condition que ce ne soit pas un État terroriste de plus – mais aussi Jérusalem-Est, y compris le mur des Lamentations et le mont du Temple qui deviendrait la capitale palestinienne. Car, il faut bien le souligner, c’est bien ce qu’exigent Abbas et ce qu’ont voté officiellement Hollande, Valls, toute la gauche et une partie de l’opposition UMP.


Abbas et consorts ont déjà décidé que le mur des Lamentations deviendrait le mur de Barak, le cheval ailé de Mahomet, et que peut-être les Juifs pourraient y prier parfois avec l’autorisation du pouvoir palestinien. Bien entendu 400 000 juifs seraient transférés en Israël, Abbas exigeant même que la Palestine soit judenrein (seuls les nazis osaient exiger cela), sans qu’en contrepartie les Arabes israéliens n’émigrent en Palestine ; au contraire, les réfugiés palestiniens feront plus que doubler le nombre des Arabes israéliens.Toutes ces exigences sont risibles mais pas pour Obama, ni pour la France et Fabius, ni pour bien d’autres pays ! Ils prétendent même que cette Palestine sera libre, démocratique et pacifique tout en estimant qu’il est urgent que le Fatha d’Abbas fusionne avec le Hamas !

Nous sommes prêts à beaucoup au nom d’une paix juste et durable mais on n’a pas le moindre temps à perdre sur de telles énormités. On doit cesser immédiatement de discuter avec ces prétendus amis des Juifs et d’Israël. Non seulement on répond un niet à la manière de Poutine, mais on doit aussi les mettre en garde : s’ils tentent de nous imposer ces conditions par la force, ils en payeront très gravement les conséquences.Vous en doutez ? Évidemment, Israël ne prétend pas être capable de vaincre certains pays très puissants ou une coalition de pays. Avec notre environnement éminemment hostile et notre superficie minime, nous sommes par définition vulnérables, très vulnérables. Mais nous avons largement la force de les dissuader, car le prix à payer par nos adversaires ne leur sera pas supportable.


Passons sur le cas de l’Iran, qui, par la voix de Khameini et de Rafsandjani, a déjà évalué le prix qu’il est prêt à payer pour effacer Israël et les Juifs de la carte : jusqu’à un tiers des musulmans ! Israël ne souhaite pas se mettre en compétition en manière de barbarie. C’est pourquoi Israël a choisi une solution plus conforme à nos valeurs : celle d’empêcher l’Iran de détenir l’arme nucléaire. Quoi que pense, dise et fasse Obama, il faut détruire toute l’infrastructure nucléaire de l’Iran dès que nécessaire. Inutile de demander à Obama, il l’empêchera.

Avec les pays civilisés d’Europe, d’Asie ou d’Amérique, la réponse est facile : ils seraient fous de faire la guerre avec Israël, même s’ils sont les plus forts. Pourquoi ? Rappelons que les États-Unis ont craqué devant une perte modique de soldats pour vaincre l’Indochine ou l’Afghanistan. Ils n’ont pas tenté, à juste titre, de faire la guerre à la Corée du Nord bien qu’ils puissent le faire. Ils ont eu raison, car il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’aucun pays occidental et civilisé n’est prêt à subir d’importantes victimes sur sa terre pour un enjeu qui ne menace pas directement leur pays. Ni les États-Unis, ni la Russie, ni la Chine ne sont prêts à voir mourir d’innombrables citoyens pour donner le mur des Lamentations, voire Jérusalem, à Abbas, et encore moins au Hamas ou autres.

Ils nous bluffent et se croient au poker. À leur bluff il ne faut surtout pas répondre par l’apaisement mais au contraire par la stratégie de la tension. À chaque intimidation ou menace, il faut surenchérir. Ne vous faites aucune illusion : ils craqueront avant nous parce qu’ils sont tout de même intelligents. Pour nous, Jérusalem est notre âme. Pas pour eux…


Nous voudrions nous adresser à tous ces Juifs épris de paix, nourris d’illusions, qui espèrent aux lendemains que nous chantent les sirènes enchanteresses des nouveaux Ulysse.

Qu’ils se souviennent d’une seule chose : Jérusalem est unifiée et l’a toujours été durant près de trois mille ans. C’est la Grande Bretagne qui l’a divisée en deux pour éviter les tensions intercommunautaires, et les Juifs de l’Est ont été déportés de force dans l’autre partie. Jérusalem-Est est une parenthèse qui a duré moins de cinquante ans et elle est fermée déjà depuis cinquante-huit ans et, espérons-le, pour l’éternité. Il y a 2500 ans déjà, les Juifs chantaient dans leur malheur à Babel : “Si je t’oublie, Jérusalem…”.

Il faut donc croire que Jérusalem était déjà dans leur âme bien longtemps avant. Depuis, nos ancêtres, de génération en génération et sans aucune interruption, ont gardé et pérennisé cet espoir malgré la haine, les ghettos, les massacres, les bûchers, les pogroms, la Shoah. Jamais ils n’ont renoncé à leurs droits légitimes. Et voilà que non seulement ils ont gagné au prix du sang la liberté et le droit d’être enfin chez eux avec Jérusalem bien à eux, et alors qu’ils ont de surcroît l’une des meilleures armées du monde, ils reconnaîtraient pour la première fois depuis 2500 ans – oui, pour la première fois ! -, qu’ils renoncent à la plus belle partie de notre héritage, cela sans même tirer un seul coup de feu ?





Print Friendly

Israel ‘haï – Israël est vivant !

22 avril 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Roglit 2015Doit-on continuer à commémorer la Shoah… à faire revivre les années d’horreur, les camps de la mort, et la disparition de la presque totalité de la communauté  juive d’Europe ?…

- Oui, plus que jamais, en considérant l’actualité nous montrant des massacres quotidiens qui se succèdent et tombent dans la banalité.

- Oui, Israël a ce souci de préserver la mémoire des disparus, un particularisme qui fait la force de la nation : “Souviens-toi”, dit l’Eternel. C’est un commandement, et c’est le sens de Yad Vashem à Jérusalem, ce “musée” qui est en quelque sorte la conscience de l’humanité.


Surtout n’oublier aucun nom ! Ceux des Juifs déportés de France sont tous inscrits sur le Mur du Mémorial de Roglit. Nous y étions en ce jour de Yom hashoah, le 16 avril, jour du souvenir de la Shoah en Israël. L’ambassadeur de France en Israël Mr Patrick Maisonnave citait Elie Wiesel, illustre rescapé d’Auschwitz : « L’oubli signifierait danger et insulte. Oublier les morts serait les tuer une deuxième fois. Et si, les tueurs et leurs complices exceptés, nul n’est responsable de leur première mort, nous le sommes de la seconde ». 

 

 

RoglitGilbert Geller a témoigné ce jour-là à Roglit. Gilbert avait 6 ans lorsque sa famille s’est fait prendre dans la nasse de la rafle du Vel d’Hiv’. Par un providentiel concours de circonstances, sa mère enceinte et lui-même ont échappé à la déportation. Sa vie en a été cependant marqué comme au fer rouge. Séparé de sa mère pour mieux échapper aux nazis et aux milices françaises, il a pu bénéficier de l’aide d’organisations comme l’Ose (l’Oeuvre de Secours aux Enfants) ou des maisons d’accueil protestantes comme le Chambon sur Lignon. Des milliers d’enfants ont pu être sauvés au travers de ces filières, et tant d’amis juifs aujourd’hui en Israël se souviennent avec émotion de ces jours terribles où ils ont connu la solitude, la faim, le froid, les dénonciations mais aussi la fraternité…

 

Plus jamais ça ?…

Les génocides ne concernent-ils que le peuple juif ? Hélas non. L’homme a-t-il évolué en bien ?… N’en déplaise aux humanistes athées qui croient en l’homme, l’actualité démontre le contraire. L’homme ne s’améliore pas avec le temps, il n’apprend pas de ses échecs ! Le “plus jamais ça” est déjà oublié. Depuis les deux guerres mondiales, d’autres massacres de masse ou génocides ont eu lieu. Outre le nazisme, il y a eu le génocide arménien par les Turcs ottomans, les millions de morts sous Staline en URSS, sous Mao en Chine, sous Polpot au Cambodge, au Rwanda, en Corée du nord, et aujourd’hui au Moyen-orient où des dizaines de milliers de chrétiens sont assassinés… Voilà l’homme dans toute son horreur, prisonnier de son péché, dans une humanité où satan est “le prince du monde”.

“De David. L’insensé dit en son cœur : il n’y a point de Dieu ! Ils se sont corrompus, ils ont commis des actions abominables ; Il n’en est aucun qui fasse le bien. L’Eternel, du haut des cieux, regarde les fils de l’homme, pour voir s’il y a quelqu’un qui soit intelligent, qui cherche Dieu. Tous sont égarés, tous sont pervertis ; Il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul”. Psaume 14 (et 53)

La fin heureuse du psaume parle de délivrance d’Israël, et au bout du compte du salut de l’humanité : C’est alors qu’ils trembleront d’épouvante, quand Dieu paraîtra au milieu de la race juste”… Oh ! qui fera partir de Sion la délivrance d’Israël ? Quand l’Eternel ramènera les captifs de son peuple, Jacob sera dans l’allégresse, Israël se réjouira”. 


Yom hazikaron… et yom ha’atsma’out

5a388abd-1c4f-4099-b03b-750646b02bb1Aujourd’hui 22 avril : la sirène a retenti à 11h dans le pays qui s’est figé comme un seul homme. Israël se souvient des 23 320 tués israéliens, par la guerre ou le terrorisme, soldats et civils (Thetimeofisrael)…

Yom Ha’atsma’out, qui aura lieu demain, c’est la Fête de l’Indépendance d’Israël, établie le 14 mai 1948 / 5 Yaar 5708, trois ans seulement après la libération d’Auschwitz  ! Il n’y a pas de plus belle image que ce drapeau frappé de l’Etoile de David, devant les portes de l’enfer !

Quel magnifique accomplissement prédit il y a plus de 2500 ans dans la Bible : « La main de l’Eternel fut sur moi, et l’Eternel me transporta en esprit, et me déposa dans le milieu d’une vallée remplie d’ossements… Il me dit : Fils de l’homme, ces os pourront-ils revivre ? Je répondis : Seigneur Eternel, tu le sais. Il me dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Ossements desséchés, écoutez la parole de l’Eternel !…

Il me dit : Prophétise, et parle à l’esprit ! Prophétise, fils de l’homme, et dis à l’esprit : Ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Esprit, viens des quatre vents, souffle sur ces morts, et qu’ils revivent !

Je prophétisai, selon l’ordre qu’il m’avait donné. Et l’esprit entra en eux, et ils reprirent vie, et ils se tinrent sur leurs pieds : c’était une armée (‘HAYIL : armée, vaillant, héros…) nombreuse, très nombreuse » – Ezéchiel 37:1-10. 

Les soldats de Tsahal sont des ‘Hayalim, ils sont des héros, de vaillants soldats comme ceux du roi David. Nous prions pour eux.


Israël, nous sommes de tout coeur avec toi…
Gérald & Sophie, et l’équipe de Shalom Israël





Print Friendly

Pessa’h 5775

1 avril 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz


c4b5ca03-5418-4019-87c9-1d2c944dce16Le peuple juif est sorti d’Egypte par le bras puissant de l’Eternel, sous la conduite de son chef Moshé. Après 3500 ans, après beaucoup d’errance et de persécutions, et malgré la férocité de ses ennemis, Israël a retrouvé sa patrie et s’est installée en Terre promise.

Les prophéties s’accomplissent sous nos yeux – malheureux sont ceux qui ne le voient pas.

Selon le prophète Amos, “ils ont rebâti les villes dévastées et les ont habitées, ils ont planté des vignes et ils en boivent le vin (excellent), ils ont établi des jardins et en mangent les fruits…” (Amos 9:13-15) – Les Israéliens ont créé une nation prospère dont les fruits bénissent l’humanité. Et Dieu continue : “… Je les planterai dans leur pays, et ils ne seront plus arrachés du pays que JE leur ai donné, dit L’Eternel”. L’histoire n’est donc pas finie, elle dit pour finir que les ennemis d’Israël seront comme l’armée de Pharaon, ensevelie sous les eaux tumultueuses de la colère divine.


Lune RougeUn Pessa’h spécial 

Pessa’h 5775 – ce samedi 4 avril – verra une nouvelle lune rousse. Entre 2014 et 2015, 4 “éclipses lunaires” (lune rouge sang) ont eu lieu, et la dernière des 4 aura lieu à soukkot 2015. Certains voient là un signe du jugement de Dieu contre les nations hostiles à Israël. Intéressant, c’est aujourd’hui même que se trament des accords avec l’Iran, une nation dont les mollahs désirent plus que tout la mort d’Israël…


 Pâque et Pessa’h réunis

Après trois siècles de persécution sous les Césars romains (on retrouve cette même persécution de nos jours), le Christianisme a été promu religion de l’empire sous Constantin : c’était alors la fin du véritable Christianisme, celui qui a été coupé de ses racines juives, un Christianisme idolâtre et assimilé. En aucun cas il ne fallait que les fêtes chrétiennes tombent le même jour que les fêtes de l’Eternel… et Pâque est devenu Easter (les oeufs, les petits lapins…).

Ishtar, reine du ciel

Ishtar, reine du ciel

La reine Ishtar était la déesse de la fertilité chez les Babyloniens. Sa fête est célébrée depuis plus de 3500 ans. Dans la Bible, Ishtar est Astarté (divinité des Sidoniens, et abomination des Ammonites).

Chez les Grecs, on l’appelait Aphrodite, et les Egyptiens la nommait Hathor. La pâque païenne célèbre la résurrection des beaux jours (équinoxe de printemps) et la terre qui pourvoit à nos besoins. La fête d’Ishtar salue la résurrection du printemps. Ceci n’est qu’un rappel de la symbolique des œufs et des lapins de pâques, qui représentent la déesse Ishtar : la reine du ciel.


Après 20 siècles de religion ‘païenne’, il est temps que les chrétiens retrouvent leurs racines hébraïques. Les Musulmans qui se convertissent aujourd’hui par milliers dans le Moyen-Orient bouleversé enseignent l’amour d’Israël, et la vérité biblique – le NT enseigne l’urgence de “recevoir l’amour de la vérité pour être sauvés”, sous peine de tomber dans l’égarement (2Thess 2:11). Pour nous chrétiens, sortis de ce Christianisme idolâtre, Pâque est la célébration de la sortie de l’esclavage du péché, au travers de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ, Agneau de Dieu.


‘Hag samea’h à tous nos amis juifs !

Joyeuse célébration de Pâque aux amis chrétiens !

Au Jardin de la Tombe, le samedi 4 avril à 14h, aura lieu un culte de Pâque en français
pour les personnes qui le souhaitent.

Gérald & Sophie Fruhinsholz, et l’équipe de Shalom Israël





Print Friendly

Bravo Bibi !

21 mars 2015
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Netanyahou 2015Au grand dam des journaux français et autres médias anti-Israël, à la surprise de tous et malgré les pressions exercées à son encontre,  Binyamin “Bibi” Netanyahou a obtenu la victoire et inaugure son quatrième mandat. Il reste le leader incontesté de l’Etat hébreu. On se rappelle comment déjà Bibi avait surpris le monde en battant Shimon Peres aux élections de 1996.

Nous saluons la victoire de Bibi car nous croyons qu’il est celui que l’Eternel a choisi pour diriger sa nation, durant ce temps crucial, alors qu’Israël est entouré d’ennemis féroces et qu’il est sous le coup d’une menace nucléaire de l’Iran. On ne doit pas ignorer le parallèle incroyable du discours de Bibi à Pourim au Congrès de Washington, qui est comme une illustration de la Meguila d’Esther, avec l’aide de Mardochée ayant contrecarré les plans diaboliques de Haman à l’encontre du peuple juif – 25 siècles après, le parallèle est saisissant (voir ce pdf).

Cette victoire a fait grincer des dents nombre de personnes qui voulaient voir disparaître celui qui défend Jérusalem et la Judée-Samarie, et s’oppose à un Etat palestinien dans les conditions qui sont celles d’aujourd’hui avec un Hamas terroriste et une “Autorité palestinienne” n’ayant plus de crédibilité. Composer avec eux n’est pas “réaliste”. Cette dite “radicalisation” de Bibi fait sa force. Alors que l’Occident – les Nations Unies, les Etats-Unis – se plient devant la menace d’une Islamisation mondiale, Netanyahou est le seul leader démocrate ayant le courage de s’opposer à cette idéologie fascisante, et à un Etat palestinien qui veut prendre la place d’Israël, refusant à l’Etat hébreu toute légitimité.

 

Le Conseil de l’OLP : NON à la paix et à un Etat palestinien…

Abbas sur les pas d'Arafat

Abbas sur les pas d’Arafat

Les Palestiniens ne désirent pas la paix au sens démocratique du terme d’une l’entente cordiale entre deux peuples – ils veulent tout, en excluant Israël :

« Les Palestiniens ne veulent pas la paix et ne veulent pas d’un Etat indépendant. Les exigences palestiniennes mettent un terme à tout accord de paix possible : La 27ème conférence du Conseil central de l’OLP s’est tenue les 4 et 5 mars 2015, sous le slogan de « Fermeté et résistance populaire » c’est à dire le terrorisme. Dans un communiqué publié à l’issue de cette conférence, le Conseil a annoncé la suspension de la coordination sécuritaire avec Israël, sous toutes ses formes » […] (lire l’article sur EuropeIsraël News)

 

Soutenir le chef de l’Etat hébreu

Dès la victoire acquise pour le Likoud et son chef, les réactions ont été fortes et même menaçantes : Les Etats-Unis, avec un Obama quelque peu humilié, parlent de retirer leur veto en faveur d’Israël pour une reconnaissance unilatérale de la Palestine au prochain vote du Conseil de sécurité. Il est aussi question de réévaluer le soutien américain…

Les Britanniques également critiquent Binyamin Netanyahou. “Si le dirigeant israélien ne soutient pas une solution à deux Etats, la Grande-Bretagne n’aura plus d’autre choix que de reconnaître un Etat palestinien”, vient de déclaré Nick Clegg, vice-Premier ministre britannique.

 

La victoire de Bibi, considéré par beaucoup comme “l’homme à abattre”, attise les rancoeurs et alimente l’antisionisme grandissant. Le défi auquel est confronté Netanyahou est de taille. Le Premier ministre devra se surpasser et réunifier son pays autour de lui et de son gouvernement, notamment en répondant à des attentes concernant le social et les désirs légitimes d’une  partie de la population qui se sent délaissée, en Israël.

D’autre part, il importe de mesurer l’aspect spirituel de cette victoire. Il est écrit que le monde se dressera contre Israël. Il est dit dans les Ecritures qu’à la fin des temps, “Toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle (Jérusalem, Israël)” – Zacharie 12:3. 


Lion de Juda

Le discours décisif de Bibi à Washington est en ce sens prophétique. La décision de Mardochée/Esther a placé le monde juif d’alors au bord d’un précipice, mais le pari a été gagné : l’ennemi, Haman, a été dévoilé et ses plans anéantis. Le peuple juif a été sauvé et Mardochée a été placé à la tête de l’empire perse.

La Bible dit qu’Israël redeviendra “la tête des nations”, et que les nations et ses chefs – ceux qui resteront d’une ultime bataille (Zach 14:16) – viendront adorer le Roi des rois à Jérusalem.

 

Aujourd’hui, nous voyons que l’enjeu est immense tout comme les défis. Mais croyons que Dieu est “dans l’affaire”. Qui a été l’inspirateur de Mardochée et l’auteur de la victoire contre Haman ?… L’Eternel des armées – Adonaï Tseva’ot.

“En ce jour-là, dit l’Eternel, Je m’efforcerai de détruire toutes les nations qui viendront contre Jérusalem”- Zacharie 12:9.

A nous de soutenir Bibi, non pas l’homme mais “le champion”, le leader que Dieu utilise dans les jours troublés que le monde et particulièrement Israël, traverse.





Print Friendly