Archives pour la catégorie Message Info

Israël : bientôt 70 ans !

30 novembre 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Résolution 181 de l’Assemblée générale de l’ONU (29 novembre 1947)

israel-is-bornLe 29 novembre 1947, le plan de partage de la Palestine est approuvé par l’Assemblée Générale de l’ONU, à New York. Il propose le partage de la Palestine en deux États, l’un juif, l’autre arabe, Jérusalem devant être placé sous contrôle international.

Alors que le plan est accepté par les dirigeants de la communauté juive, il est totalement rejeté par la totalité des Arabes, qui s’empressent de déclarer la guerre aux Juifs dès la création de l’Etat hébreu, le 14 mai 1948.
La Jordanie occupera alors durant 19 ans (jusqu’à la guerre des six jours) Jérusalem et la Judée-Samarie, sans réaction des nations ; durant cette occupation arabe, le monde musulman ignorera Jérusalem !
 

Le Partage ou Partition

carte-palestineLe Partage est voté par 33 voix contre 13 avec 10 abstentions (l’ONU ne comptait alors que 57 membres contre 192 aujourd’hui).

– ont voté POUR : États-Unis d’Amérique, Australie, Belgique, Bolivie, Brésil, Biélorussie, Canada, Costarica, Danemark, République dominicaine, Équateur, France, Guatemala, Haïti, Islande, Libéria, Luxembourg, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Norvège, Panama, Paraguay, Pérou, Philippines, Pologne, Suède, Tchécoslovaquie, Ukraine, Union Sud-Africaine, U.R.S.S., Uruguay et Vénézuela.

– ont voté CONTRE : Afghanistan, Arabie saoudite, Cuba, Égypte, Grèce, Inde, Iran, Irak, Liban, Pakistan, Syrie, Turquie, Yémen.

– Abstentions : Argentine, Chili, Chine, Colombie, Salvador, Éthiopie, Honduras, Mexique, Royaume-Uni, Yougoslavie.

 

Un Terrorisme préexistant

Le terrorisme a toujours accompagné l’histoire de l’Israël moderne. Il n’est pas lié aux « territoires » comme on veut le dire aujourd’hui. Le terrorisme préexiste à la naissance même de l’État d’Israël en 1948. Dans les années 1920-1921, une vague d’émeutes antijuives se déchaîna. Le massacre de la communauté juive de Hébron date de 1929 ; la révolte arabe de 1936-1939 fut l’occasion d’assassiner de nombreux Juifs.

Le terrorisme arabe s’intensifia à la veille de la résolution 181 des Nations Unies du 29 novembre 1947 qui officialisait la partition du territoire (ce fut en fait véritablement le début de la guerre dite Guerre d’Indépendance).
 

Conséquences de la Résolution 181

En 1922, la SDN (Société des Nations) charge l'Angleterre, puissance mandataire après la chute de l'empire ottoman, d'appliquer la déclaration Balfour. Le nom de Palestine est désormais réservé à la Palestine occidentale, la G.B. en ayant détaché, de sa propre initiative, la vaste partie à l'est du Jourdain pour créer la Transjordanie (devenue la Jordanie).

En 1922, la SDN (Société des Nations) charge l’Angleterre, puissance mandataire après la chute de l’empire ottoman, d’appliquer la déclaration Balfour. Le nom de Palestine est désormais réservé à la Palestine occidentale, la G.B. en ayant détaché, de sa propre initiative, la vaste partie à l’est du Jourdain pour créer la Transjordanie (devenue la Jordanie)

« Le rejet arabe du plan de partage ne se limita pas à un acte politique. Les Arabes de la Palestine mandataire ont lancé une campagne terroriste à grande échelle contre leurs voisins juifs, suivie par l’invasion d’Israël par cinq armées arabes qui voulaient le détruire, dès que fut proclamée son indépendance, le 14 mai 1948.

La population juive se défendit contre le projet des Arabes : « jeter les Juifs à la mer », au prix élevé de près d’1% de sa population totale tout en subissant les dommages importants causés au tout nouvel Etat.
 
La population arabe locale a également souffert en raison du refus d’accepter le plan de partage. Plusieurs ont cédé aux appels de leurs dirigeants à fuir, d’autres se sont fait prendre au combat. La majorité de la population arabe restée en Israël a opté pour un statut citoyen à part entière, bénéficiant de droits égaux à ceux des citoyens israéliens. Néanmoins, le problème des réfugiés palestiniens est alors créé artificiellement, entretenu par les dirigeants arabes et palestiniens jusqu’à ce jour. Le problème des réfugiés juifs, qui lui est comparable, a cependant été résolu, lui, par l’Etat d’Israël naissant.
 
À la fin de la guerre, l’Egypte disposait du contrôle de la bande de Gaza et la Jordanie avait annexé la Cisjordanie. Sans pour autant jamais juger bon d’établir un Etat palestinien dans le territoire qu’ils ont pourtant contrôlé pendant 19 ans ». (terredisrael.com – source du Ministère des Affaires Etrangères d’Israël)
 

Promesse biblique

« En ce jour-là, l’Éternel fit alliance avec Abram, et dit : Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve de l’Egypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate » – Genèse 15:18




Print Friendly

Israël en feu

27 novembre 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz

haifa-feuJusqu’à quand, Seigneur ?… 30 jeunes arabes ont été arrêtés, pour avoir mis le feu dans les forêts d’Israël. Lorsque l’on sait la valeur de ces arbres dans ce pays qui ont été replantés un à un… pour la naissance d’un enfant, pour un anniversaire, ou pour la mort d’une jeune Israélien au combat… Chaque arbre, chaque bosquet, chaque forêt possède une histoire.
 
Les villes comme Haïfa ont été atteintes au coeur même des immeubles. Des kibboutz ont vu leurs maisons, les hangars, leurs outils de travail anéantis, dévastés. A Haïfa, 60.000 personnes ont été évacuées (et même deux prisons), près de 600 appartements ont été complètement détruits et des centaines d’autres endommagés.

Une intifada du feu

haifa-feu-2016« En 5 jours, les 630 incendies ont fait 180 blessés, 560 appartements ont été brûlés. Plus de 2.500 personnes ont fait face à 630 incendies dans tout le pays, en grandes parties, ces feux étaient d’origine criminelle. Ce matin, il semble que tous les feux ont été éteints, cependant le risque reste très élevé » (koide9enisrael)…
 
Des feux se sont déclarés partout en Israël, dans Haïfa, Hadera, Zikhon Yaakov, Talmon, Beit Shemesh, Modiin et près de Jérusalem… A Beit Meir, dans les collines de Jérusalem, d’énormes flammes ont détruit 10 maisons. Dans le village de Nataf, et dans Halamish, 18 maisons ont été détruites…
A Yad hashmona, grâce à Dieu, le feu s’est arrêté à 300 m du moshav.
 
Des vidéos ont montré des Arabes mettant le feu et s’enfuyant, des cocktails molotov ont été trouvés. 30 Arabes ont été appréhendés, et de jeunes arabes étudiant dans des universités israéliennes se sont faits prendre en flagrant délit.

Une belle solidarité à l’égard d’Israël

Le côté positif est que, la solidarité a joué ! Alors qu’Israël vient généralement au secours des pays en détresse, lors de tremblements de terre et de catastrophe naturelle, cette fois-ci, ce sont des avions de plusieurs pays qui sont venus au secours d’Israël : de Turquie, d’Italie, de Chypre, de Russie, des Etats-Unis, de France… même les Palestiniens ont aidé.
 
kklDieu transforme le mal en bien, c’est un principe biblique. Mais que chacun concrètement se sente investi d’une mission de bénir Israël, de prier contre le terrorisme, et de reboiser les montagnes d’Israël…
 
Car le coût de ce terrorisme, cette Intifada incendiaire, va être hélas terriblement élevé ; et il faudra du temps pour que les forêts repoussent !… C’est une mitsvah, un commandement de l’Éternel, de planter des arbres en Israël !
 
« Fils de l’homme, prophétise sur les montagnes d’Israël ! … (8) vous, montagnes d’Israël, vous pousserez vos rameaux, et vous porterez vos fruits pour mon peuple d’Israël ; car ces choses sont près d’arriver. Voici, Je vous serai favorable, Je me tournerai vers vous, et vous serez cultivées et ensemencées… » – Ezéchiel 36:1-9
 
Israël, nous sommes de tout coeur avec toi. Nous continuerons à acheter des arbres, des bosquets, des forêts.

– Versez vos dons à Shalom Israël, en précisant la destination.
– Donnez directement au KKL – Plantez des arbres ! (10 euros pour un arbre)




Print Friendly

L’Eternel incline les coeurs …

21 novembre 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz

Pour l'amour de Sion ...
« Le cœur des rois est un courant d’eau dans la main del’Éternel ; Il l’incline où Il veut »
– Proverbes 21.

Avec la surprise étonnante de l’élection de Donald Trump, nous voyons la main de Dieu au moment même où l’ex-président US avait décidé de ne plus soutenir Israël à l’ONU, maintenant la pression contre les implantations juives.
trump-netanyahou
Un plan en 16 points très positifs en faveur d’Israël a été donné par la nouvelle administration (voir l’article de Europe-Israël), avec notamment le fait qu’il n’y aura aucun Etat palestinien, « tant qu’ils ne renonceront pas à la violence »… et à réétablir l’ambassade américaine à Jérusalem.
 

Dieu incline également nos cœurs à bénir Israël… 

Nous arrivons en fin de l’année 2016, et nous avons encore une chance de bénir Israël librement non seulement par nos prières, mais de façon concrète.
« Réjouissez-vous avec Jérusalem. Faites d’elle le sujet de votre allégresse, 
vous tous qui l’aimez » – Esaïe 66:10.

Notre association « SHALOM ISRAEL » a pour but de bénir Israël de plusieurs manières, et dans différents domaines, notamment des aides … – alimentaire, à l’enfance, aux rescapés de la Shoah, aux soldats… Nous le faisons au travers d’associations et organisations avec qui nous avons un vrai contact, le tissus associatif alimenté par des dons privés étant en Israël un des moteurs importants pour le soutien social.
Bénissons le pays en cette fin d’année. Shalom Israël se veut être un canal pour le soutien du peuple de l’Éternel « qui nous bénit de Sion » (Ps 128).

Cliquez sur les liens ci-dessous pour faire un don par chèque, virement bancaire ou via Paypal :

Merci de nous faire parvenir vos dons au plus tard le 20 décembre
si vous désirez recevoir un reçu Cerfa pour l’année 2016.

« Si les Gentils ont eu part à leurs avantages spirituels, 
ils doivent aussi les assister dans les choses matérielles » – Romains 15:27




Print Friendly

« Au revoir Claude ! »

14 novembre 2016
Pasteur Gérald Fruhinsholz


Lors de la remise de Légion d'honneur par l'ambassadeur de France, à Beersheva

Lors de la remise de Légion d’honneur par l’ambassadeur de France, à Beersheva

Les événements s’enchaînent, mais nous ne voulons pas laisser de côté la disparition de Claude Meyer sans s’arrêter un moment pour honorer ce grand homme qui, venant de la lointaine et généreuse Alsace, a su transmettre à la fois l’amour d’Israël et l’amour envers les jeunes qui ont besoin d’une aide spécifique. L’association israélienne Negba est une de ses œuvres, l’objet de sa passion, celle d’être au service de ces jeunes – « pour le sauvetage d’enfants en péril ». A la fondation de Negba, il y avait les trois mousquetaires : Claude Meyer, Claude Kadouche, et Jean Bisseliche, et aujourd’hui s’ajoutent de nombreux autres collaborateurs. Longue vie à Negba avec ceux et celles qui s’y donnent « cœur et âme ».


Nous disons « au revoir » à cet ami qui nous quitte trop tôt. Claude était un véritable homme – un Mensch (1), comme l’a dit sa fille lors de la cérémonie funéraire à Jérusalem. Les petits-enfants, de beaux jeunes hommes, le vêtement déchiré selon la coutume, ont témoigné en hébreu, et ne pouvaient s’empêcher de sangloter. Déborah, sa secrétaire et amie fidèle, dira : « Claude était un grand homme, de par sa taille mais surtout par son cœur », et parmi ses qualités, sans conteste on peut parler de sa bonne humeur, sa joie de vivre et son travail infatigable en faveur des jeunes en difficulté. Nul doute qu’ils vont beaucoup pleurer sa disparition, comme des enfants perdant leur papa.

Un mémorial pour Daniel Trocmé

L'ambassadeur P. Maisonnave, J.François Guthman, Claude Meyer, et le pasteur Fruhinsholz lors de l'inauguration du Mémorial

L’ambassadeur P. Maisonnave, J.François Guthman, Claude Meyer, et le pasteur Fruhinsholz lors de l’inauguration du Mémorial

J’ai plusieurs fois fait la navette avec Claude, pour aller au-delà de Haïfa, au Kibboutz Lohamei hagueta’ot (les combattants du ghetto). Claude disait qu’il voulait absolument, avant la fin de sa vie, réaliser un Mémorial en faveur de Daniel Trocmé (Mémorial pour un Juste), pour marquer le souvenir de ce jeune Protestant, neveu du pasteur André Trocmé, qui avait lié sa vie avec celles des étudiants juifs assassinés. Claude Meyer ne pouvait oublier cette époque terrible du nazisme, ces moments difficiles mais exaltants d’humanité quand des Juifs étaient sauvés par des gens, chrétiens ou non. L’association juive l’OSE était bien sûr impliquée dans ce travail de sauvetage, et il existait des filières organisées par des chrétiens, protestants ou catholiques, qui emmenaient des familles et des enfants juifs se réfugier en Suisse.


gerald-et-claudeClaude a vécu ces choses tout petit, et il avait en lui ce fort sentiment de reconnaissance qu’il voulait exprimer, d’où ce Mémorial de Daniel Trocmé associé à l’OSE, au Kibboutz Lohamei Hegueta’ot. Cependant Claude avait un autre but, celui d’enseigner aux jeunes Israéliens, juifs et arabes qui visitent les musées et notamment ce kibboutz, que la France n’était pas seulement Vichy, qu’elle n’était pas que antisémite, et qu’il y avait dans cette époque de trouble extrême, un véritable sens de l’humain, une vraie entraide, en un mot qu’il y a toujours de l’espoir.

C’est aussi cela que je retiens de Claude, sa ténacité à vouloir voir en l’homme le meilleur de lui – n’est-ce pas là le judaïsme – en montrant aux jeunes générations en Israël qui ne connaissent que des conflits, qu’il y a toujours de l’espoir, que l’on doit continuer de croire en la paix et la réconciliation, et en faisant tout pour y arriver… avec l’aide de Dieu.

Au nom de Shalom Israël,  nous faisons part à la famille de Claude Meyer, à Claudine son épouse, de toute notre affection.

negba-logoDONS en faveur de NEGBA (en précisant « Negba ») : nous invitons chacun et chacune à bénir et continuer à soutenir financièrement Negba et les enfants en difficulté en Israël. Voir l’article « Negba – les maisons de l’espérance ».

(1) Mensch : mot yiddish signifiant un homme d’honneur et d’intégrité.




Print Friendly